"La double inconstance" au Théâtre de la Cité à Toulouse : Marivaux, l'amour et le mensonge à l'heure des réseaux sociaux

A Toulouse, le Théâtre de la Cité propose jusqu'au 22 novembre une vision déroutante de "La double inconstance" de Marivaux. Le texte reste celui du dramaturge du 18e siècle mais la mise en scène le situe à l'heure des réseaux sociaux. Marivaux 2.0 !

Mise en scène de Galin Stoev
Mise en scène de Galin Stoev (Marie Liebig)

Certains situations, celles par exemple qui mêlent l'amour et le mensonge, ne changent pas avec le temps qui passe. C'est pourquoi l'oeuvre de Marivaux, qui tourne toute autour du sentiment amoureux, des faux-semblants, de la vérité ainsi que du mensonge et des enjeux de pouvoir, se prête toujours bien à une actualisation du contexte. Que l'action se situe au 18e siècle ou aujourd'hui, les passions, les doutes et la tentation de la tricherie restent les mêmes, la nature humaine conservant ses constantes par delà le progrès technique.

Dans ce reportage, les explications du metteur en scène Galin Stoev et de la comédienne Mélodie Richard.

Reportage : France 3 Midi-Pyrénées C. Sardain / J. Pigneux / M. Chtopczyk / A. Ruppert

La mise en scène toulousaine de La double inconstance signée Galin Stoev prouve que Marivaux peut résister à un voyage dans le temps. Si le texte reste inchangé, les personnages appartiennent à notre siècle, ou plutôt à un temps imprécis mais à l'évidence post-moderne. Rien ne paraît ici anachronique alors que trois siècles nous séparent de l'écriture de la pièce. Marivaux avait donc trempé sa plume dans ce qui fait la persistance de l'âme humaine, qu'il s'agisse des sentiments les plus nobles ou des plus pervers.

L\'affiche de la pièce de Marivaux
L'affiche de la pièce de Marivaux (ThéâtredelaCité)

La double inconstance

De Marivaux, mise en scène de Galin Stoev

au Théâtre de la Cité à Toulouse jusqu'au 22 novembre.