Festival d’Avignon : avec "Sous d'autres cieux", Maëlle Poésy fait de L’Enéide de Virgile une tragédie de l’immigration

Maelle Poésie réussit à nous faire ressentir de manière organique le drame vécu par les migrants dans son spectacle "Sous d'autres cieux".

Sous d\'Autres Cieux de Maëlle Poésy
Sous d'Autres Cieux de Maëlle Poésy (CHRISTOPHE RAYNAUD DE LAGE)

Les auteurs grecs et latins sont les supers stars de ce 73e Festival d’Avignon. Maëlle Poésy et son comparse traducteur Kevin Keiss s’intéressent aux vaincus de Troie et au personnage d’Enée jetés sur les mers et condamnés à l’errance. Au-delà, c’est le sort de tous les apatrides qu’elle met en scène.

Exil

Victime de la ruse des Grecs, Enée doit s’enfuir de Troie en flammes avec son père et son fils, en quête d’une terre pour y fonder une nouvelle cité (qui deviendra Rome). Malmenés par les dieux et des peuples hostiles, ils vivent une traversée aussi périlleuse que douloureuse.

\"Sous d\'Autres Cieux\" de Maëlle Poésy
"Sous d'Autres Cieux" de Maëlle Poésy (CHRISTOPHE RAYNAUD DE LAGE)

Maëlle Poésy a rencontré des migrants, des réfugiés, pour nourrir son spectacle. Elle nous fait ressentir de façon organique leur quête perpétuelle, leur épuisement, en insérant des danses rituelles en fil rouge de son spectacle. En faisant appel à des comédiens qui jouent dans leurs langues, elle donne à l’épopée d’Enée, ballotté comme les migrants dans un monde sans frontières et sans repères, sa dimension universelle.  

On est touché

On se laisse emporter par la beauté du texte, par cette épopée un peu trop linéaire et didactique cependant. Entre passé et présent, nous sommes plongés dans un monde où se côtoient les morts et les vivants, où l’identité de ces exilés se dilue peu à peu sous le regard goguenard de dieux capricieux (Harrison Arevalo très drôle en Jupiter) qui se jouent des hommes avec beaucoup d'ironie, allégeant ainsi la tragédie à laquelle nous assistons. 

(CHRISTOPHE RAYNAUD DE LAGE)

On est touché. Heureux de renouer avec la force de ces grands écrits antiques qui éclairent de façon troublante notre actualité. Un monde ancien qui parle cruellement d’aujourd’hui.  

"Sous d'autres cieux" d'après Virgile
Mise en scène de Maëlle Poésy, traductione de Kevin Keiss
6, 7, 8, 10, 11, 12, 13,14 juillet à 22h
Cloître des Carmes 
Durée 2h30