En Bretagne, le "Minimal Circus" et ses drôles de marionnettes à gaine émerveillent les familles

La compagnie rennaise La poupée qui brûle présente sa nouvelle création à Guipavas dans le Finistère mardi 22 et mercredi 23 février, avant de partir en Haute-Vienne.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La compagnie La poupée qui brûle et les marionnettes du Minimal Circus fait escale dans le Finistère (France 3 Grand Ouest)

C'est un tout petit chapiteau qui accueille une multitude d'artistes de cirque aux numéros exceptionnels, qui prennent vie grâce à un marionnettiste et à un musicien. Le Minimal Circus mené par la compagnie La Poupée qui brûle poursuit sa tournée sur les routes de France et fait escale à L'Alizé de Guipavas dans le Finistère les 22 et 23 février. Un spectacle pour rire et s’émerveiller en famille. 

Une galerie de personnages

Parmi les protagonistes de ce Minimal Circus, il y a Igor, un homme canon qui perd la tête, mais aussi une femme à barbe transformiste, un fakir dresseur de serpents, des sœurs siamoises danseuses de French cancan, un lion enragé et bien sûr Monsieur Loyal ! Toute cette charmante ménagerie de personnages s'anime comme par magie grâce au talent du marionnettiste Yoann Pencolé. 

"Ça s'appelle Minimal Circus parce qu'on est à l'économie de moyens. L'idée, c'est de faire avec peu de choses quelque chose d'immense", rapporte-t-il. Durant 45 minutes, le castelet se transforme en étrange scène où l’absurde et la drôlerie se mélangent. 

Minimal Circus par la Cie La Poupée qui brûle (Cie La Poupée qui brûle)

Des histoires d'aujourd'hui par les marionnettes à gaine

Le Minimal circus perpétue la tradition du cirque et de la marionnette à gaine avec cette alchimie des belles idées. Elève de Yeung Faï, un des maîtres de la gaine chinoise, Yoann Pencolé est un savant mélangeur des styles. "On est dans la magie du cirque tel qu'il a pu exister", précise-t-il. Manipulées à la main, ses poupées indomptables racontent aux petits comme aux grands des histoires d'aujourd'hui avec plusieurs degrés de lecture. Chacun se fait son propre scénario et repart avec des images plein la tête. Une poésie bien loin des grands barnums.

Marionnettes à gaine chinoise de la compagnie La Poupée qui brûle (Cie La Poupée qui brûle)

"Minimal Circus" par la Compagnie "La Poupée qui brûle" à L'Alizé de Guipavas mardi 22 et mercredi 23 février 2022 puis du 1er au 4 juin au Festival Graines de Rue de Bessines-sur-Gartempe, Haute-Vienne. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Théâtre

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.