Drôle et mélancolique : Amanda Lear et Michel Fau en Joan Crawford et Bette Davis, deux icônes névrosées dans la jungle d'Hollywood

C’est une des surprises de cette rentrée : "Qu'est-il arrivé à Bette Davis et Joan Crawford ?" au Théâtre de la Porte Saint-Martin, un face-à-face aussi savoureux que tragique entre Michel Fau et Amanda Lear, incarnant respectivement les deux méga-stars hollywoodiennes sur le déclin. 

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Michel Fau et Amanda Lear dans "Qu'est-il arrivé à Bette Davis et Joan Crawford" (CHRISTOPHE MARTIN)

C’est un de ces tournages qui a alimenté les potins et la légende d'Hollywood. En 1962, Joan Crawford et Bette Davis se retrouvent sur le plateau de Qu’est-il arrivé à Baby Jane ?, réalisé par Robert Aldrich. Une bonne idée sur le papier mais les deux monstres sacrés, au crépuscule de leur carrière, ne vont pas tarder à se déchirer. Michel Fau se glisse avec délectation dans la robe de Bette Davis et met en scène une correspondance imaginée par Jean Marboeuf à partir des récits de ce tournage cauchemardesque. Amanda Lear lui donne la réplique. Un feu d’artifice ! 

Performances détonantes

Elle apparaît dans la fente du rideau de scène rouge sang, minaudant et savourant les applaudissements. Elle, c’est Bette Davis alias Michel Fau qui trouve là un travestissement à la hauteur de son talent et sa folie de comédien caméléon. Il est d’emblée la star au regard lourd (ce regard si particulier, globuleux, qu’avait Bette Davis), autocentrée et perfectionniste : c’est elle qui va déclencher les hostilités.

"Qu'est-il arrivé à Bette Davis et Joan Crawford ?", mise en scène de Michel Fau, au Théâtre de la Porte-saint-Martin (CHRISTOPHE MARTIN)

Perruque jais et fourreau à paillettes, Amanda Lear incarne une Joan Crawford glamour et sensuelle, ballotée d’un homme à l’autre au point de se perdre… Ce fut Joan Crawford qui eu l’idée du projet pour relancer leurs deux carrières. Sur scène, chacune est dans sa loge face au public, à la fois enfermée et maîtresse de son territoire. La plus virulente est Bette Davis, lançant vers sa partenaire rivale des répliques comme des flèches : "poupée construite par Hollywood", "pécore texane", "sudiste crasseuse""Elle (Joan Crawford) a épongé la gente masculine de Hollywood, sauf peut-être le chien Lassie !".

L'hystérie du métier de star à Hollywood entre 1930 et 1950

Au-delà de la guéguerre entre deux actrices Jean Marboeuf raconte aussi l’hystérie du métier de star à Hollywood entre 1930 et 1950. On ressent, au-delà de la performance détonante des "deux comédiennes", l’intense peur de vieillir qui est pour ces deux femmes, à une époque si célèbres, la peur d’être oubliées. "Le cinéma m’a immortalisée mais il me torture", soupire Joan-Amanda. 

Le public se laisse emporter par ce duo drôle et féroce. Et lorsque le tournage s’achève et que s’éteignent les projecteurs, seule dans les faubourgs d’Hollywood Joan Crawford, déchirante, en vient à regretter le langage de charretier et la mauvaise foi de sa consœur.     


"Qu'est-il arrivé à Bette Davis et Joan Crawford" de Jean Marboeuf
Avec Amanda Lear et Michel Fau
Mise en scène de Michel Fau
Théâtre de la Porte-Saint-Martin
18, bd Saint-Martin Paris Xe
01 42 08 00 32
Du 11 septembre au 24 octobre 2021

Affiche  (Théâtre de la Porte-Saint-Martin)

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Théâtre

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.