Chalon dans la rue : bling-bling, magie, huîtres et extravagance au menu de l'édition 2019

Le célèbre festival de théâtre de rue bat son plein tout le week-end dans la cité bourguignonne. 

La compagnie La Marzouk Machine au festival de théâtre de rue Chalon dans la rue
La compagnie La Marzouk Machine au festival de théâtre de rue Chalon dans la rue (La Marzouk Machine)

Chaque été, Chalon dans la rue ravit les spectateurs avides de découvertes et de surprises. La 33e édition du festival se tient dans toute la ville de Chalon-sur-Saône jusqu'au 28 juillet. Au programme : de la magie, du bling-bling, de l'imaginaire et des centaines de créations inédites. 

"Say My Name Motherfucker"

"Si toi aussi tu as eu une enfance difficile, si toi aussi ta première fan c’est ta mère (et c’est bien la seule), si toi aussi en screud tu lis Closer et après tu dis à tes potes que c’est vraiment un journal de merde. Si toi aussi tu t’es entrainé à faire un discours de remerciement aux oscars devant tes peluches… Rejoins-nous sur le plateau de Say My Name Motherfucker." C'est ainsi que la compagnie La Marzouk Machine définit son son dernier spectacle. Une création "bling bling" dans  un univers complètement déglingué où l'ivresse de la gloire fait tourner la tête des personnages. Populaire et insolent, le spectacle fait passer le public par toutes les émotions. 

Say My Name Motherfucker une création Blingbling par la Cie La Marzouk Machine le 27 juillet à 21 heures Place du cloître.

La création part ensuite au festival International du théâtre de rue d'Aurillac du 21 au 24 août et au festival Woodstower de Miribel (69) le 1er septembre.

La magie de Micro Focus

Le Collectif marseillais Micro Focus convie le public à observer Chalon-sur-Saône sous un nouvel angle. EKivoKE se vit comme une invitation à redécouvrir les aspects quotidiens de la vie par le spectre de la magie. Un voyage déambulatoire dans le merveilleux. Illusionnisme, street art, poésie et photographie, donnent cette forme hybride au spectacle. Un tour de magie à l’échelle d'une ville, une proposition intrigante mais alléchante.

EKivoKe par le collectif Micro focus  les 27 et 28 juillet à 19h50 et 21h05. Rendez-vous 30 min avant le spectacle sur la Place des Publics (Square Chabas). 

La pêche aux huîtres avec 3615 Dakota

Il y a trois ans, dans les rues de Chalon-sur-Saône, le collectif 3615 Dakota plantait de précieuses poignées de bébés huitres. Une mise en terre qui s'appuie alors sur une confiance totale aux entrailles des terres bourguignonnes. "L'huître est la symbolique de ces espèces en voie de disparition mais que l'on achète très cher, plus c'est précieux et plus ça vaut le coup", explique Charlie Moine, interprète et membre du collectif 3615 Dakota

A l'occasion de la 33e édition du festival Chalon dans la Rue, l'heure est venue de récolter les fruits de ces illusions possibles, de ces ambitions pour un nouveau patrimoine local, imaginaire et souterrain. Une nouvelle naissance qui se nomme Ostréa Odulis.

Ostréa Odulis : spéléologie gustative à 19h00 le 28 juillet à Cité Nicéphore

"Marcel et ses drôles de femmes" : un spectacle de cirque en cabine individuelle

Les compagnies circassiennes ont toujours leur place à Chalon dans la rue, c'est l'univers de la compagnie Marcel et ses drôles de femmes avec son spectacle The Good Place. A l'intérieur du petit chapiteau rose, 14 cabines de projection attendent le public pour vivre un spectacle de cirque peu commun et très concentré. Trente secondes seulement par spectateur, certains sont un peu frustrés, d'autres refont immédiatement la queue pour connaître la suite des aventures de ces drôles d’artistes qui jouent à déshabiller la réalité. On appelle cela du théâtre de poche. 

Cette année le festival Chalon dans la rue présente plus de 160 projets artistiques. 200 000 visiteurs sont attendus jusqu'au dimanche 28 juillet.