"Ce qui manque, c'est la trouille avant d'entrer en scène" : à Montreuil-sur-Mer, les comédiens des "Misérables" privés de spectacle se réinventent dans les rues

Le spectacle annuel des habitants de Montreuil-sur-Mer attire des milliers de spectateurs chaque été depuis 25 ans. Cette année, en raison de la crise sanitaire, les figurants ont revêtu leurs costumes pour des déambulations dans la ville.

les figurants des \"Misérables\" au coeur de la citadelle de Montreuil-sur-Mer dans le Pas-de-Calais
les figurants des "Misérables" au coeur de la citadelle de Montreuil-sur-Mer dans le Pas-de-Calais (France 3 Nord Pas-de-Calais)

Dans les rues de Montreuil-sur-Mer et sur les remparts de la cité, l'ombre de Victor Hugo plane depuis presque deux siècles. C'est dans ce village du Pas-de-Calais que l'écrivain a planté le décor des Misérables. Dans le roman, il en fait la ville natale de Fantine, et Jean Valjean en est le maire. 

Plus de 1 000 personnes par soir depuis 25 ans

Pour faire vivre ce patrimoine, chaque année depuis 1996, les habitants se replongent au XIXe siècle et redonnent vie à Cosette, Gavroche et tous les autres personnages nés sous la plume de Victor Hugo, dans un spectacle son et lumière. Près de 300 figurants retracent à travers différents tableaux les grands moments du roman. Les représentations devaient commencer le premier week-end d'août mais l'épidémie de Covid-19 en a décidé autrement. 

"Derrière moi il y a un gradin avec environ 1 500 places, se souvient Jean-Marie Fontaine, le président de l'association Misérables et Compagnie qui met sur pied le son et lumière. Plus de 1 000 personnes par soir depuis 25 ans. Là, il n'y en a pas. C'était en 2019 et ce sera en 2021." 

Faire perdurer l'esprit du spectacle

Si les représentations sont annulées cette année, pas question pour autant de laisser les somptueux costumes au placard. Quelques-uns des 300 figurants les ont revêtus pour déambuler dans les rues de Montreuil-sur-Mer et proposer aux visiteurs de petites mises en scène. Ces visites-spectacles permettent ainsi de maintenir le lien avec les spectateurs et font perdurer l'esprit de l'événement. 

Christian Levasseur, figurant, participe à l'édition 2020 des Misérables avec enthousiasme. Mais il ne cache pas un petit pincement au coeur quand il évoque les représentations antérieures. "Ce qui manque, c'est la trouille avant d'entrer en scène, l’espèce de trac qu’on a comme ça et après une fois qu’on est parti il n’y a plus de problème, on oublie tout," confie-t-il. Les vraies retrouvailles avec le public sont attendues avec impatience. Ce figurant, comme beaucoup d'autres, a le regard tourné vers l'été 2021.