À Lille, des gilets jaunes se lancent dans une pièce de théâtre pour faire perdurer leur action

La pièce s’appelle "Gilets au bout de mes rêves". Écrit et joué par des gilets jaunes, ce spectacle est une façon de continuer à faire vivre ce mouvement social qui tombe peu à peu dans l’oubli avec la crise sanitaire. 

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les gilets jaunes en pleine répétition  (B.Mezerette / France Télévisions)

À Lille, des gilets jaunes ont décidé de mettre en scène leur vécu pendant ces mois de manifestation. Leur objectif : porter leur revendication sur les planches pour faire perdurer le mouvement.

Les Gilets Jaunes se mettent en scène

La pièce Gilets au bout de mes rêves aurait dû se jouer pour la première fois le 18 juin dernier au théâtre Sébastopol de Lille. Mais le virus du Covid-19 en a décidé autrement. Reporté plusieurs fois, le spectacle n’a toujours pas été présenté. Mais pas question pour ces gilets jaunes de baisser les bras. Les répétitions se poursuivent.

Sur scène, ils rejouent la vie autour des ronds-points et la confrontation avec la police. Une pièce qui donne un nouvel élan à leur mouvement de contestation dont les manifestations se sont raréfiées. "C’est une façon ludique de dire les choses, une façon aussi de s’exprimer autrement que dans les manifs, c’est un complément", explique Maddy Piazza, gilet jaune et employée de banque.

Une avocate engagée à l'origine de la pièce 

C’est une avocate lilloise, également gilet jaune, qui a eu l’idée de créer cette pièce de théâtre. C’était en mars 2019. Depuis, des dizaines de gilets jaunes ont été "recrutés" pour jouer. Aujourd’hui, Anne-Sophie Bastin s’improvise metteur en scène pour la bonne cause. La pièce comprend une trentaine de scénettes.  "On met sur scène tous les moments forts du mouvement des gilets jaunes. On raconte le vécu de ces personnes engagées", détaille l’avocate. Désormais, toute la troupe attend avec impatience la réouverture des théâtres pour pouvoir enfin se produire.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.