À Charleville-Mézières, le festival mondial de marionnettes résonne avec l'actualité

Partout dans la ville, des spectacles sont proposés au public. Parmi ces spectacles, "Père Rubu" de Sylvain Ménard présenté dans la rue jusqu'au 26 septembre 2021. 

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Sylvain Ménard joue son "Père Rubu" dans les rue de Charleville-Mézières à l'occasion du festival mondial des marionnettes  (France 3 Grand Est)

Durant dix jours et jusqu'au 26 septembre 2021, Charleville-Mézières, dans les Ardennes se transforme en immense scène dédiée au théâtre de marionnettes. Une centaine de compagnies du monde entier sont conviées et proposent des créations originales dans tous les lieux de la ville. Les rues et les places sont également investies par le festival Off, l'occasion de découvrir le spectacle décapant de Sylvain Ménard.

Un uppercut façon Ubu

Intitulée Père Rubu, cette adaptation caustique d'Ubu roi est directement inspirée de l'œuvre d'Alfred Jarry. L'argent, le travail et même le mouvement des Gilets jaunes, tous les thèmes d'actualité saupoudrés d'humour noir passent dans la moulinette de Monsieur Rebu. "On a essayé de rester proche de l'esprit de Jarry avec des inventions de jeux de mots. L'idée : faire en sorte que le spectacle soit percutant et que chacun puisse raconter ce qu'il veut sans nommer directement les choses, mais en essayant d'être le plus incisif possible et direct", explique le metteur en scène Sylvain Ménard.

Festival de la marionnette de Charleville

Rubu, politiquement incorrect

"Dans un monde où tout est bidon, où tout sonne creux, où plus rien n’a de sens, Père Rubu, le roi des rebuts, est la solution à tous vos problèmes !" C'est la grande promesse décrite dans le dossier de présentation de la compagnie. Juché sur son promontoire de bois, Père Rubu éructe, refait le monde à sa façon, pointe du doigt les anomalies de la société.

Dans son viseur : les chômeurs, les femmes au foyer, les allocataires, les retraités, les étudiants, les sans-papiers, les SDF… bref, les pauvres. Assis sur le trottoir, les spectateurs, petits et grands, écoutent attentivement le discours qui résonne avec certaines situations actuelles. Père Rubu incarne un dirigeant d'aujourd'hui qui a décidé de s’en mettre plein le bidon et de regonfler le pays avec des manières fort peu sociales. "C'est une belle mise en abîme de notre société, ça fait du bien de voir ce genre de choses surtout en ce moment", rapporte une spectatrice. 

Festival Mondial des théâtres de marionnettes de Charleville-Mézières jusqu'au 26 septembre 2021

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Théâtre

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.