Le clown Slava célèbre les 20 ans de son Moulin Jaune avec le public pour trois week-end de folie et de poésie

Niché à Crécy-la-Chapelle en Seine-et-Marne, le refuge de Slava Polunin ouvre ses portes au public tous les week-ends de juillet. 

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 3 min.
Le clown russe Slava dans sa propriété de Crécy-la-Chapelle (77) (PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP)

Slava Polunin est tombé dans la peau d'un clown dès sa plus petite enfance. Depuis 20 ans, il a bâti son royaume dans une grande maison de Crécy-la-Chapelle en Seine-et-Marne, un Moulin Jaune improbable au bord de l'eau.

L'occasion pour le clown insatiable de fêter l'anniversaire du lieu en musique et en spectacles durant trois week-end de juillet. Dans l'immense parc du domaine, le public pourra nottamment découvir le spectacle phare du cown russe, le Slava's SnowShow ou la fugue poétique de Yoann Bourgois

Slava


Un concentré de poésie

Cette drôle de résidence d'artistes près de Paris est un lieu magique, à la fois poétique, graphique, décalé, imaginé pour un conte russe. Un refuge contre la morosité peuplés d'objets insolites. Une barque jaune en forme de croissant de lune, une machine à écrire dans l'herbe folle, des chaises suspendues aux arbres, quatre hectares de verdure où la liberté et l'enfance règnent en maître. Sur le chemin rouge qui serpente le long de la rivière du Grand Morin il est écrit quelque part qu'il ne fait surtout pas grandir. "Pour être heureux, il faut savoir vivre dans la création, vivre comme au théâtre et vivre avec la nature, la beauté est partout et nous on vient juste l'enjoliver", raconte Sara Lubtchansky, déléguée générale du Moulin Jaune. 

Le parc du Moulin Jaune de Slava Polunin à Crécy-la-Chapelle (Seine-et-Marne) (France 3 Paris Ile de France)

Poète, rêveur, étourdi ? Que l'on ne s'y méprenne pas, car sous ses airs de dilettante, Slava est un travailleur acharné et surtout un concentré de gentillesse et de poésie. "Le plus important pour moi, c'est de créer une atmosphère qui mêle l'amusement et la fantaisie et que le spectateur n'ait jamais envie d'en sortir", proclame le maître de cet arche de Noé au milieu de la forêt. 

Slava, père de tous les enfants clowns

Slava Polouline est né en 1950 à Novossil, dans l'ex-URSS. Il dit avoir eu le déclic enfant, lorsqu'un film de Charlie Chaplin, Le Kid, passe à la télévision. "Je n'ai pas vu la fin, parce qu'on a éteint la télévision avant, mais... le lendemain, je savais avec certitude ce que je voulais faire de ma vie", raconte-t-il. Jeune adulte, il part à Leningrad, aujourd'hui Saint-Petersbourg, suivre des études d'ingénierie. Il abandonne très vite cette voie pour s'adonner à l'art de la pantomime.

Au fil des années, Slava crée un clown, un petit personnage malhabile et touchant, vêtu de rouge et de jaune et de matières improbables. Le fameux Slava' Snowshow voit le jour en 1993. En 28 ans, il n'a cessé d'évoluer et a été joué dans 52 pays. Des clowns qui racontent nos petits moments de vie et nos grandes émotions. Du burlesque tout en délicatesse. "Je me dis que le spectacle est réussi si je vois qu'à la fin les gens ont envie de s'embrasser", dit encore le clown. Le Moulin Jaune s'est transformé en refuge pour nez rouges que Slava a baptisé "L'académie des fous". Mais c'est aussi ici un lieu de création, une sorte de laboratoire de l'art qui accueille régulièrement d'autres clowns. Dans sa petite communauté, tout le monde est logé à la même enseigne. La troupe de Slava est une famille, la sienne. Une troupe familiale et artisanale où l'on reprise soi-même son costume. 

Les prochains week-end pour célébrer les 20 ans du Moulin Jaune sont à réserver sur le site internet :

 - 24 et 25 juillet : venez en violet pour célébrer la lavande
 - 31 juillet et 1er août : venez en jaune avec en première partie la fugue aérienne de Yoann Bourgeois 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Théâtre de rue

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.