À Nancy, le festival Michtô invite les spectacles dans les rues de la ville

Nancy et Maxéville en Meurthe-et-Moselle vibrent au rythme des arts de la rue jusqu'au 30 octobre 2021. Une 16e édition placée sous le signe des retrouvailles.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le festival Michtô programme des spectacles en plein air à Nancy et Maxéville (Meurthe-et-Moselle) (France 3 Grand Est)

De l'envie, de l'énergie, des rires et la passion des arts de la rue,  c'est tout l'esprit du Michtô. En cet automne 2021, le festival lorrain revient avec une programmation éclectique jusqu'à la fin du mois d'octobre. Au programme, des concerts, des spectacles, des rencontres gourmandes et des déambulations dans les rues de Nancy et Maxéville. "Belle découverte, il fait beau, il y a une bonne ambiance, on a hâte de découvrir tout ça", se réjouit un spectateur. 

Se souvenir des heures sombres

Parmi les spectacles présentés, celui de la compagnie des Arts Oseurs qui a ému le public avec Les Tondues. Une création en déambulation avec un piano à queue qui évoque un passé sombre. Celui des 20 000 femmes qui entre 1941 et 1946, furent tondues sur les places publiques, dans l’ensemble du territoire français, accusées d’avoir eu des relations privilégiées avec les allemands. "C'est l'histoire d'une troupe de théâtre d'aujourd'hui qui n'a absolument pas vécu tout ça qui tente de raconter l'irracontable", explique la metteur en scène Périne Faivre. Porté par cinq comédiens, musiciens et danseurs qui cheminent à travers la ville, le spectacle mêle l'Histoire et la fiction et réactive notre mémoire. 

Spectacle "La Tondue" par la compagnie les Arts Oseurs (France 3 Grand Est)

Michtô n'a peur de rien

Cette année, le Michtô se pare des couleurs d'Halloween.Tria Fata, par la compagnie de La Pendue met en scène marionnettes et musiques électriques dans un étrange cabaret. Au programme aussi sous un chapiteau ouvert, le concert du Diable Dégoutant. Où l'on nous promet du son "dark trad, un peu punk des campagnes psychédéliques !" 

La compagnie Titanos quant à elle, donne rendez-vous aux petits et aux grands pour une insolite Mascarade. Ou comment des petits personnages directement sortis d'une marmite bouillante quittent le huis clos pour créer le mirage de l'étrange. À l’image des fêtes et processions populaires, cette perturbation masquée vise à partager des pratiques culturelles du monde, réelles ou inventées. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Théâtre de rue

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.