Cet article date de plus de trois ans.

Spectacle : Stomp installe ses percussions aux Folies Bergère

Le spectacle de percussions qui se joue depuis plus de 13 ans à Londres et 22 ans à New York s'est installé aux Folies Bergère, à Paris.

Article rédigé par
Laurent Valière - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Une partie de la troupe Stomp, à Amman, en 2013. (MUHAMMAD HAMED / REUTERS)

Stomp, qui se joue depuis plus de 13 ans à Londres et 22 ans à New York s'est installé aux Folies Bergère, à Paris. Avec trois fois rien, c'est un spectacle punchy que proposent chaque soir les huit acteurs-comédiens de Stomp aux Folies Bergère. Un spectacle muet entièrement rythmique sans une note de musique.
Il faut montrer qu'on a le rythme dans la peau aux auditions pour entrer dans la troupe de Stomp. "On est obligés de savoir rester en rythme, explique Adrien, qui en fait partie depuis deux ans. Lors d’une audition, une personne jouera quelque chose et on doit, avec un balai ou une poubelle, faire un rythme qui fonctionnera avec celui de l’autre."

Six filles, deux garçons, un dépôt industriel

Le spectacle se déroule dans un dépôt industriel style années 1990. Des techniciens de surface en marcel arrivent avec leur balai, six filles, deux garçons, mais décident de balayer en rythme et se mettent à utiliser tous les objets disponibles pour faire du bruit. Un spectacle né en Angleterre au festival d'Edinbourg.

"C’est un choix initié par Steve McNicholas et Luke Cresswell, metteur en scène et percussionniste, indique Adrien. Il y a 25 ans, ils faisaient du théâtre de rue, et ont mis en scène les percussions d’une manière qu’on n’aurait pas imaginé auparavant." Il y a aussi une sorte de clown dans Stomp. Celui qui utilise toujours l'accessoire le plus gros, le plus petit. Ce n'est pas seulement quand ils font du bruit que les comédiens impressionnent le public : l'un des plus beaux tableaux apparaît lorsqu’ils sont alignés, dans le noir, un briquet en main, en train d'allumer en rythme la flamme à un, à deux ou à plusieurs. Effet magique assuré.

"Un moment autant intime qu’explosif"

Mais le moment le plus compliqué à interpréter est probablement lorsqu'ils frappent rien d'autre que leur corps, leurs abdos, leurs cuisses ou leurs mains. "C’est un moment autant intime qu’explosif car nous n’avons aucun instrument, indique Adrien. Juste nos mains, nos pieds, pour pouvoir faire des rythmes et jouer tous ensemble. À un moment, chaque personne fait un solo, va s’exprimer et donner au public un complément de sa personne au public sur scène." Un spectacle euphorique et rythmé : à la fin, c'est le public qui à son tour frappe des pieds et des mains. À voir jusqu’au 24 décembre.

Spectacle : Stomp installe ses percussions aux Folies bergère - reportage Laurent Valière
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Spectacles

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.