Blanche Gardin, Benoit Solès, Thomas Ostermeier... le palmarès des Molières 2019

La 31e cérémonie des Molières s'est déroulée lundi 13 mai au théâtre des Folies Bergère, sous la houlette de l’humoriste belge Alex Vizorek. Blanche Gardin remporte  le Molière de l'humour pour la deuxième fois. "La Machine de Turing" de et avec Benoit Solès est le grand gagnant de la soirée avec 4 Molières.

Blanche Gardin à la 31e cérémonie des Molières à Paris, le 13 mai 2019.
Blanche Gardin à la 31e cérémonie des Molières à Paris, le 13 mai 2019. (ALAIN JOCARD / AFP)

La cérémonie des Molières, interrompue par des Gilets Jaunes, a pris du retard. La retransmission en différée a démarré à 22h45 sur France 2.

C'est Alex Vizorek, sur scène en ce moment avec Pierre et le loup, qui a été  chargé de donner du rythme et de la bonne humeur à cette soirée de remise de prix. Dans cet exercice périlleux il succèdait à Nicolas Bedos qui a officié plusieurs année avec talent, Alex Lutz et Zabou Breitman. "Je sais je n'étais pas le premier choix, je suis un peu le François Hollande de la présentation" s'est exclamé Vizorek, avant d'ajouter "une année sans Alexis Michalik, c'est comme des élections russes sans Poutine !"  

4 Molières pour "La Machine de Turing" de et avec Benoit Solès

Notre coup de coeur du festival d'Avignon 2018, La Machine de Turing de Benoit Solès est le grand gagnant de la soirée avec 4 Molières : Molière du Théâtre privé, Molière de l'auteur francophone et Molière du comédien dans un specacle de Théâtre privé pour Benoit Solès, Molière de la mise en scène pour Tristant Petitgirard. 

Déception en revanche pour un autre grand favoris. Le Canard à l’orange, la pièce de William Douglas Home à l’affiche du Théâtre de la Michodière arrivait en tête côté théâtre privé avec 7 nominations. Elle a seulement décroché le Molière du comédien dans un second rôle pour François Vincentelli.

Deux Molières ont récompensé "Le Banquet" sans paroles de Mathilda May, dont celui du Molière du metteur en scène d'un spectacle de Théâtre public.

La Dégustation d'Ivan Calbérac avec Isabelle Carré et Bernard Campan, repart avec le Molière de la Comédie. 

Côté théâtre public, La Nuit des Rois de Shakespeare mise en scène de Thomas Ostermeier avec la troupe de la Comédie-Française remporte le Molière du Théâtre Public.

Quant à Blanche Gardin, elle reçoit le Molière de l'humour pour la seconde fois (Bonne Nuit Blanche). "Dans cette période sinistre, l'humour relève plus de la médecine d'urgence que du divertissement", a-t-elle lancé.

Tous les lauréats 2019

Molière du Théâtre privé :

- La Machine de Turing, de Benoit Solès, mise en scène Tristan Petitgirard, Théâtre Michel.

Molière du Théâtre public : 

- La Nuit des rois ou Tout ce que vous voulez, de William Shakespeare, adaptation Thomas Ostermeier, mise en scène Thomas Ostermeier, Comédie-Française, Salle Richelieu.

Molière de la Comédie :  

- La Dégustation, d’Ivan Calbérac, mise en scène Ivan Calbérac, Théâtre de la Renaissance.  

Molière de la Création visuelle : 

- Chapitre XIII, de Sébastien Azzopardi et Sacha Danino, mise en scène Sébastien Azzopardi, Théâtre Tristan Bernard.

Décors : Juliette Azzopardi - Scénographie : Père Alexandre et Pauline Gallot - Costumes : Pauline Yaoua Zurini - Lumière : Philippe Lacombe.  

Molière du Spectacle musical :  

- Chance !, de Hervé Devolder, mise en scène Hervé Devolder, Théâtre La Bruyère.  

Molière de l’Humour : 

- Blanche Gardin, dans Bonne Nuit Blanche, de Blanche Gardin, mise en scène Maïa Sandoz.  

Molière du Jeune public : 

- M comme Méliès, d’Élise Vigier et Marcial Di Fonzo Bo, mise en scène Élise Vigier et Marcial Di Fonzo Bo, Comédie de Caen / CDN de Normandie. 

Molière du Seul/e en scène :  

- Girls and Boys, avec Constance Dollé, de Denis Kelly, mise en scène Mélanie Leray, Théâtre du Petit Saint-Martin.  

Molière du Comédien dans un spectacle de Théâtre privé :  

- Benoit Solès, dans La Machine de Turing, de Benoit Solès, mise en scène Tristan Petitgirard.  

Molière du Comédien dans un spectacle de Théâtre public :  

- François Morel, dans J’ai des doutes, de Raymond Devos et François Morel, mise en scène François Morel.  

Molière de la Comédienne dans un spectacle de Théâtre privé :  

- Anne Bouvier, dans Mademoiselle Molière, de Gérard Savoisien, mise en scène Arnaud Denis.  

Molière de la Comédienne dans un spectacle de Théâtre public :  

- Marina Foïs, dans Les Idoles, de Christophe Honoré, mise en scène Christophe Honoré.  

Molière du Comédien dans un second rôle :  

- François Vincentelli, dans Le Canard à l’orange, de William Douglas Home, adaptation Marc-Gilbert Sauvajon, mise en scène Nicolas Briançon.

Molière de la Comédienne dans un second rôle : 

- Ophélia Kolb, dans La Ménagerie de verre, de Tennessee Williams, mise en scène Charlotte Rondelez. 

Molière de la Révélation masculine :  

-- Valentin de Carbonnières, dans 7 morts sur ordonnance, d’après Jacques Rouffio et Georges Conchon, adaptation Anne Bourgeois et Francis Lombrail, mise en scène Anne Bourgeois.

Molière de la Révélation féminine : 

- Ariane Mourier, dans Le Banquet, de Mathilda May, mise en scène Mathilda May. 

Molière de l’Auteur francophone vivant :  

- Benoit Solès, pour La Machine de Turing.

Molière du Metteur en scène d’un spectacle de Théâtre privé :   

- Tristan Petitgirard, pour La Machine de Turing, de Benoit Solès.  

Molière du Metteur en scène d’un spectacle de Théâtre public :   

- Mathilda May, pour Le Banquet, de Mathilda May.