Les concerts des "Enfoirés" 2022 se joueront sans public : lourde perte financière pour les Restos du Cœur

Alors que l'essentiel des billets sont déjà vendus, les concerts des "Enfoirés" seront dépourvus de public cette année entraînant l'obligation de leur remboursement. Les Restos du Coeur espèrent une intervention de l'Etat pour compenser les pertes.   

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Les chanteurs Grégoire, Michèle Laroque, Jean-Jacques Goldman, Christophe Mae, Patrick Bruel, Patrick Fiori et Amel Bent lors de l'émission musicale télévisée "Les Enfoirés", le 15 janvier 2014 à Strasbourg. (PATRICK HERTZOG / AFP)

Les concerts 2022 des "Enfoirés", qui devaient attirer 50 000 spectateurs à Montpellier du 20 au 24 janvier, seront finalement enregistrés sans public, ont annoncé mardi 4 janvier les Restos du Coeur qui en appellent à l'Etat pour compenser 4 millions d'euros de perte de billetterie.

"Cette situation a malheureusement d'importantes conséquences financières pour le financement à venir des missions sociales d'aide à la personne pour les Restos du Coeur", a déploré dans un communiqué l'association caritative fondée par Coluche.

Pour cause de pandémie, le concert s'était déjà joué sans public l'an dernier - à Lyon - mais cette décision avait alors été anticipée, aucun billet n'ayant été mis en vente. Cette année, en revanche, l'essentiel des billets (de 65 à 90 euros) avaient déjà été vendus pour les six représentations, soit 6 fois 8 300 places dans une salle en configuration réduite, avec uniquement des places assises.

4 millions d'euros à compenser

L'explosion du variant Omicron, et la décision gouvernementale d'imposer une jauge de 2 000 personnes maximum en intérieur, a cependant conduit les organisateurs à annuler la présence du public et rembourser les billets. La quarantaine d'artistes prévus prendra donc seulement part à une captation vidéo, en vue d'une diffusion sur TF1 en mars et de la vente des CD et DVD dès le lendemain.

Cette décision "est un crève-coeur, mais c'était la seule solution", a expliqué à l'AFP Patrice Douret, le président des "Restos". "Ces 4 millions d'euros étaient déjà prévus dans nos budgets. Ils vont forcément nous manquer. Et quand on sait que nous aidons 1,2 million de bénéficiaires, c'est inquiétant", a ajouté Patrice Douret, qui a dit "espérer une réponse rapide" de l'Etat pour qu'il compense éventuellement cette perte.

Sur l'exercice 2019-2020, avant l'épidémie de Covid, les Enfoirés avaient rapporté aux Restos du Coeur 15,7 millions d'euros net après impôt, selon l'association.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Spectacles

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.