"Le public vit avec nous, on respire ensemble" : Jean-Louis Trintignant retrouve la scène pour ses 88 ans

Le comédien, qui fête son anniversaire mardi, sera sur les planches du théâtre de la Porte Saint-Martin, à Paris, jusqu'au 22 décembre avec un spectacle empreint de musique et de poésie.

Jean-Louis Trintignant livre sans fard l’émotion et le plaisir des mots de Jacques Prévert, de Gaston Miron, de Guillaume Apollinaire ou de Boris Vian, au théâtre de la Porte Saint-Martin, à Paris, jusqu\'au 22 décembre.
Jean-Louis Trintignant livre sans fard l’émotion et le plaisir des mots de Jacques Prévert, de Gaston Miron, de Guillaume Apollinaire ou de Boris Vian, au théâtre de la Porte Saint-Martin, à Paris, jusqu'au 22 décembre. (FANNY MAROTEL (image presse))

Jean-Louis Trintignant est de retour sur scène à Paris pour dix représentations de son spectacle "Trintignant Mille Piazzola". Le comédien qui fête ses 88 ans mardi 11 décembre, n’a pas renoncé à partager son amour de la poésie. Il met sa voix au service de Prévert, Apollinaire ou Leprest, accompagné par la musique d’Astor Piazzola. 

Cela fait près de vingt ans que Jean-Louis Trintignant porte les mots des poètes sur scène avec à ses côtés l’accordéoniste Daniel Mille. Sur ce spectacle, un quatuor à cordes les a rejoints. Les poèmes choisis par le comédien parlent de l’amour, de la vie, de la mort avec humour ou émotion. Une poésie à la portée de tous. "Je suis très vieux, je devrais rester à la maison mais la poésie ça me plaît tellement", explique l'acteur. Avec la poésie, "en peu de mots, on dit beaucoup de choses", poursuit-il. Un amour de la poésie mais aussi de la scène et surtout du public. "Le public vit avec nous, on respire ensemble", poursuit Jean-Louis Trintignant, qui confie à propos de sa fille, à laquelle dans le spectacle il dédie un poème : "Marie aurait été là, je suis sûre qu’on aurait fait un spectacle ensemble."

Dans "Trintignant Mille Piazzola" les mots et la musique ne font qu’un. Pendant un peu plus d'une heure, le temps est comme suspendu. La voix et la profondeur de Jean-Louis Trintignant trouvent un écrin idéal dans les thèmes du compositeur argentin Astor Piazzola, sublimés par Daniel Mille et ses compagnons.

Jean-Louis Trintignant confie son amour de la scène au micro d'Anne Chépeau.
--'--
--'--

Le spectacle "Trintignant – Mille – Piazzola" est joué à Paris au Théâtre de la Porte Saint-Martin jusqu’au 22 décembre.