Le joli succès du "Festival des jeunes talents" numérique du théâtre des Champs-Elysées

De jeunes compagnies de danse et orchestres de musique classique se produisent en direct du théâtre des Champs-Elysées dans le cadre du "Festival des jeunes talents" numérique,  jusqu'au 8 janvier. 

Article rédigé par
Camille Belsoeur - franceinfo Culture
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Une performance en live du festival des Jeunes talents numérique au théâtre des Champs-Elysées à Paris. (FRANCEINFO)

C'est une cape d'invisibilité qu'ils auraient aimé ne jamais porter. Depuis le début de la crise sanitaire liée à l'épidémie de Covid-19, les jeunes compagnies d'artistes souffrent terriblement de la crise. Pas connus du grand public, les nouveaux talents n'ont aucun espace pour se faire connaître depuis la fermeture des lieux de spectacle. Et les festivals numériques qui diffusent des concerts ou des spectacles en ligne sont souvent centrés sur des artistes expérimentés. 

"C'est encore plus difficile pour eux d'émerger"

Cette réalité a poussé le théâtre des Champs-Elysées et son mécène, la Caisse des dépôts, à monter un "Festival de jeunes talents" numérique, centré sur trois rendez-vous de musique classique et trois de danse. Les performances sont diffusées sur la web TV du Théâtre des Champs-Elysées et sur les réseaux sociaux de la Caisse des Dépôts.

"Quand on est moins connu dans une situation compliquée comme celle que nous vivons ici, c'est encore plus difficile pour eux d'émerger et d'être diffusés. Avec les équipes du théâtre, nous avons travaillé pour produire ce festival, qui nous l'espérons, donnera plus de visibilité à ces jeunes compagnies", vante Sylvie Roger, la représentante de la Caisse des dépôts.

Festival numérique jeunes talents

Déjà plus de 10 000 vues en ligne

L'opération est déjà un succès. Le public a répondu présent. "On a mis en ligne un des premiers ensemble qui a été filmé la semaine dernière. On a déjà plus de 10 000 vues en très peu de temps. Donc oui ça va vite", témoigne Michel Franck, le directeur du théâtre des Champs-Elysées

À l'affiche, la compagnie de danse Colégram affirme sa résistance à la crise sanitaire sur scène. Le spectacle imaginé pendant les périodes de confinement a été nommé Résistez. "Cet acte de résistance aux multiples visages, c'était d'avancer et d'avancer ensemble. La situation ne permet pas d'être ensemble et de pouvoir aspirer même à ses propres rêves. Une chose qui était gratuite jusque-là", raconte Tarek Aïd Meddour, chorégraphe de Colégram.

Le festival se terminera le 8 janvier. Une date qui coïncide avec la réouverture, encore très hypothétique, des salles de spectacle au grand public. "Voir des sièges vides dans un théâtre, c'est beaucoup de tristesse. C'est comme une sorte d'absence, qui fait que quand on se retrouvera en janvier on sera d'autant plus heureux de redonner de la musique à ce public qui nous suit année après année", espère Sébastien Daucé, le directeur musical de "Ensemble Correspondance", à l'affiche du festival. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.