"Vieux Con", le nouveau spectacle de Christophe Alévêque fait étape à Montceau-les-Mines, la ville de son enfance

L'humoriste est de retour sur scène avec sa revue de presse improvisée qui décortique l'actualité. Sa nouvelle tournée, ironiquement intitulée "Vieux con", passe dans toute la France. 

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 2 min.
L'humoriste Christophe Alévêque sur la scène de l'Embarcadère à Montceau-les-Mines  (France 3 BFC)

Un "vieux con moderne", c'est ainsi que se définit Christophe Alévêque, dans son dernier livre. Malmené comme ses collègues deux années durant par la pandémie, l'humoriste originaire de Montceau-les-Mines en Saône-et-Loire, retrouve avec plaisir le public. Un nouveau spectacle, des revues de presse sans cesse renouvelées avec en ligne de mire la campagne présidentielle, il aborde sa saison 2021-2022 comme un marathon. Sa tournée passe dans toute France et à Paris où il sera sur les planches du Théâtre du Rond-Point du 10 mars au 3 avril 2022. 

Le "monstre médiatique" Zemmour et la fête des voisins en Afghanistan

Avant de monter sur scène, le rituel est toujours le même. Christophe Alévêque s'installe dans sa loge pour éplucher les journaux et les sujets d'actualité. "J'essaie de repérer dans les infos ce qu'il y a entre les lignes", révèle-t-il. Un travail long et méticuleux qui lui permet ensuite d'écrire les grandes lignes de sa revue de presse. "C'est un spectacle d'improvisation où il n'y a pas de structure pour ne pas pratiquer l'autocensure", dévoile-t-il.

Mais contrairement aux revues de presse traditionnelles, l'humoriste revient sur des sujets trop vite tombés dans l'oubli. "L'Afghanistan dont on ne parle plus du tout, on a l'impression que le dossier est plié. Tout va bien là-bas, ils organisent la fête des voisins". Depuis qu'il a commencé à se produire à la fin des années 1980 dans les cafés-théâtres, Christophe Alévêque n'hésite pas à étriller les idéologies qui l'agacent. "Je pense que je parlerais du monstre médiatique qu'est devenu Eric Zemmour", révèle-t-il.     

Mémoires d'un "Vieux con moderne"

À force de taper tous azimuts sur ses contemporains, Christophe Alévêque s'est rangé dans la catégorie des "vieux cons modernes". L'humoriste en fait son étendard qu'il défend fièrement dans un livre paru au mois d'octobre 2021. "Le nouvel ordre moral a transformé le vieux con en résistant. C'est quelqu'un qui lutte contre le bien parce que tout ce qui est liberticide en ce moment est fait pour notre bien", affirme-t-il avec ironie.

Christophe Alévêque a même créé un club des Vieux cons modernes sur internet. L'inscription est gratuite mais pas ouverte à tous. "Intolérants de tout bord, racistes, antisémites, ségrégationnistes, complotistes, conspirationnistes ; passez votre chemin", prévient en préambule le site. 

Christophe Alévêque est tournée dans toute la France avec sa revue de presse jusqu'en février 2022. "Vieux con" prend ses quartiers au théâtre du Rond-Point du 10 mars au 3 avril 2022. Une série "Spéciales présidentielles" est prévue en avril 2022. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Humour

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.