Le célèbre cabaret strasbourgeois la "Chouc" rouvre avec une nouvelle revue satirique en français et en alsacien

La troupe du Théâtre de la Chouc’ à Strasbourg remonte sur scène après deux années bouleversées par la pandémie et présente sa 27e revue satirique baptisée "En Vert et contre tousse / Grien hinter de Ohre". Un spectacle joué simultanément en français et en alsacien dans deux salles distinctes.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 1 min.
La troupe du Théâtre de la Chouc' à Strasbourg de retour sur scène avec une nouvelle revue satirique. (CAPTURE D'ÉCRAN FRANCE 3 / C. LAEMMEL)

Après deux saisons chahutées par la crise sanitaire, le célèbre cabaret strasbourgeois a repris ses représentations. Et la troupe revient en force avec une nouvelle revue satirique baptisée En Vert et contre tousse / Grien hinter de Ohre, qui passe à la moulinette l’actualité de l’année écoulée. Une renaissance pour les comédiens heureux de retrouver le public : "Là c'est avec un vrai public. Et le public dans le cabaret, on en a besoin. C'est lui qui rit, qui applaudit. Sans public on ne peut pas faire de cabaret", précise avec le sourire le comédien Roger Siffer.

Deux salles, deux langues

Covid, chasseurs, écriture inclusive, malaise dans la police, politique, écologie, la troupe de la Chouc’ passe en revue l’année écoulée et n’épargne personne pour la plus grande joie des spectateurs, heureux eux aussi de retrouver cet humour qui fait la réputation du cabaret strasbourgeois depuis trente ans. Comme pour cette spectatrice fan de ces revues depuis longtemps : "C’est toujours aussi caustique et poétique. C’est un mélange magique et on adore".

Mais ce qui fait l’originalité de la Chouc(routerie), c’est que le spectacle est joué simultanément en français et en alsacien, sur deux scènes. Les comédiens passent de l’une à l’autre et doivent jongler avec les deux langues, et surtout s’adapter au déroulement du spectacle des deux côtés : "On a toujours la peur de ne pas se changer pour le bon sketch, on se dit ah non c’est ça maintenant, ou ah non on est déjà trois sketchs plus loin ; la peur, c’est plus de perdre le fil. Mais si on se trompe, on ne se trompe qu’une fois", rigole la comédienne Bénédicte Keck.

En Vert et contre tousse / Grien hinter de Ohre - La Chouc', 20 rue Saint-Louis 67000 Strasbourg - du mercredi au samedi à 20h30 (version française), 20h45 (version alsacienne) ; et le dimanche à 17h00 et 17h15 - tarifs : de 6€ à 28,50€ - renseignements et réservations sur le site du théâtre.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Humour

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.