"Y'a plus d'saisons" : à Orléans, la compagnie X-Press peaufine sa dernière création qui questionne notre monde

Le chorégraphe Abderzak Houmi et ses sept interprètes répètent sans relâche "Y'a plus d'saisons". Une pièce chorégraphique qui interroge le monde à travers le hip-hop et la danse contemporaine. Le résultat est à découvrir dès le 13 octobre 2022 à Joué-lès-Tours en Indre-et-Loire. 

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 2 min.
La compagnie X-Press lors des répétitions du spectacle "Y'a plus d'saisons" au centre chorégraphique national d'Orléans (France 3 Centre)

"Y’a plus d’saisons"... C'est de cette expression galvaudée du langage populaire que le chorégraphe Abderzak Houmi est parti pour imaginer sa nouvelle création. Car aujourd'hui, la petite phrase résonne tristement avec l'actualité. Il embarque avec lui sept interprètes issus du hip-hop ou de la danse contemporaine pour donner corps à cette odyssée qui traverse le monde et ses tempêtes.

Une œuvre collective et percutante de la compagnie X-Press qui sera dévoilée dès le 13 octobre sur la scène de l'Espace Malraux de Joué-lès-Tours (Indre-et-Loire) puis en tournée à travers la France.  

Dernière création de la compagnie X Press
France 3 Centre-Val de Loire / C. Launay / G. Grichois / A. Garreau

Un spectacle bas-carbone

Cette nouvelle création du chorégraphe Abderzak Houmi interroge l’avenir face aux enjeux socio-écologiques de notre époque. Le fil rouge de la pièce : "Qu'allons-nous laisser ?" Une question qui résonne chez ses interprètes. "Dans notre monde, il n'y a plus de saisons, il fait beau quand il ne devrait pas, la communication devient compliquée, il y a une espèce de surenchère des événements et on est un peu perdus", constate la danseuse Aïda Boudrigua. 

Préoccupé par le dérèglement climatique et la pollution causée par l'homme, Abderzak Houmi a cherché pour sa 17e pièce à réaliser un spectacle "bas-carbone" où les sacs qui servent de décor sont ornés du symbole du recyclage. "Ça fait entièrement partie du processus de création", assure le chorégraphe.

La neige, élément central de la scène, est, elle aussi, vertueuse. "C'est une sorte de polystyrène assez pur composé uniquement de carbone et d'hydrogène, c'est une matière qui se recycle extrêmement bien", précise encore Abderzak Houmi. 

"Y'a plus de saison" création 2022 de la compagnie X-Press (France 3 Centre)

La force du groupe

Sur le plateau, les interprètes chutent et rebondissent sur un immense matelas pneumatique dans une folle tempête de neige. Hip-hop, danse contemporaine et acrobatie font défiler les saisons, les mélangent, avec des corps qui cherchent leur équilibre entre ciel et terre sur l’œuvre intemporelle des Quatre saisons de Vivaldi réinterprétée par Max Richter.

Dans Y'a plus de saison, la compagnie X-Press explore aussi la notion de groupe : "Parce que pour parler du monde j’ai besoin de monde. J’ai besoin sur le plateau de femmes, d’hommes. De corps différents. De gestuelle et stylistique différentes", détaille Abderzak Houmi dans sa note d'intention. 

Au cœur du discours, il y a donc tous ces sujets qui nous rapprochent ou qui nous éloignent. Un thème récurrent du collectif qui infuse tout au long des répétitions. "J'aime beaucoup cette ambiance de travail : il n'y en a pas un plus haut que l'autre, il y a de la bienveillance, de la rigueur, on se donne des conseils", se réjouit la danseuse Aïda Boudrigua. La force du groupe.

"Y'a plus d'saisons" par la compagnie X-Press en tournée dès le 13 octobre 2022

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Danse

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.