Paul Marque nommé danseur étoile de l’Opéra national de Paris au terme de la diffusion en ligne du ballet "La Bayadère"

Paul Marque, 23 ans, a été nommé danseur étoile l’issue de la représentation du légendaire ballet "La Bayadère" de Noureev ce dimanche, acclamé par les autres danseurs, mais dans une salle de Bastille vide. Le spectacle a été diffusé en direct sur la plateforme de l'Opéra de Paris.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Paul Marque nommé étoile le 13 décembre, à l'issue de la retransmission de "La Bayadère" sur la plateforme numérique de l'Opéra (Capture d'écran Opéra de Paris)

Ce dimanche 13 décembre, la représentation du ballet La Bayadère de Rudolf Noureev sur la plateforme "l’Opéra chez soi" de l'Opéra de Paris s'achève. Les danseurs saluent dans le silence la salle déserte de l'Opéra Bastille. Soudainement, la directrice de la Danse Aurélie Dupont et le directeur de l'Opéra Alexander Neef, montent sur scène pour nommer Paul Marque danseur étoile de l’Opéra. 

Paul Marque nommé danseur étoile à l'Opéra Bastille le 13 décembre (capture d'écran Opéra de Paris)

"Je ne m'y attendais pas du tout. Je pensais qu'Alexander Neef et Aurélie Dupont étaient montés sur scène car il y avait un live, que c'était spécial, qu'ils allaient dire un mot pour le public à la maison", a déclaré à l'AFP le jeune danseur. "Je n'ai pas de mots, je suis sans voix. Je ne réalise pas, c'est énorme : c'est mon rêve depuis tout petit", a-t-il ajouté.

Paul Marque interprétait dans La Bayadère le rôle de l’Idole Dorée. Dernière étape en date d'une carrière menée tambour battant par ce danseur né à Dax (Aquitaine) en 1997. Entré à l’École de danse de l’Opéra en 2004, il y est engagé dix ans plus tard et gravit rapidement les échelons : Coryphée en 2015, Sujet en 2017, Premier danseur en 2018. Il est promu Médaille d’or au Concours international de danse de Varna en 2016.

Paul Marque dans le rôle de l’Idole Dorée dans "La Bayadère" à Bastille, diffusée en direct sur le site de l'Opéra de Paris, le 13 décembre 2020. (OPERA NATIONAL DE PARIS)

Il s'illustre dans de nombreux rôles du répertoire et il est choisi pour faire partie de la distribution de créations telles Blake Works I de William Forsythe en 2016, Undoing world de Bruno Bouché en 2017 et Dogs Sleep de Marco Goecke en 2019. Il danse par ailleurs lors de l'entrée au répertoire des Variations Goldberg (Jerome Robbins - 2016), du Songe d’une nuit d’été (George Balanchine - 2017), et de Fancy Free (Jerome Robbins – 2018).

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.