Patricia Guerrero embrase le Festival Flamenco de Nîmes avec sa nouvelle création "Distopia"

La danseuse et chorégraphe de Grenade mélange les genres dans un flamenco délibérément contemporain. 

Patricia Guerrero
Patricia Guerrero (E. Terpereau / France 3 Languedoc-Roussillon)

Elle était très attendue à Nîmes. Patricia Guerrero est venue présenter son nouveau spectacle au Festival Flamenco 2020. Distopia est l'oeuvre d'une danseuse qui marie tous les styles, dans une chorégraphie qui déborde d'énergie.

"Magnifique, novateur", les qualificatifs pleuvent ce soir-là à la sortie du spectacle que vient d'offrir Patricia Guerrero au public de Nîmes. La danseuse de Grenade est devenue une star, dans un monde du flamenco qu'elle révolutionne en mélangeant les genres.

Distopia, son nouveau spectacle en est l'illustration. Accompagnée de la guitare de Dani de Morón, des percussions d’Agustín Diassera, Patricia Guerrero danse aussi au son de la contrebasse de José manuel Posada “Popo”. Mais plus surprenant encore, ce tableau qu'elle fait vivre aux sonorités lyriques de la voix d'Alicia Naranjo.

Patricia Guerrero accompagnée par la chanteuse Alicia Naranjo
Patricia Guerrero accompagnée par la chanteuse Alicia Naranjo (E. Terpereau / France 3 Languedoc-Roussillon)

Patricia Guerrero, la protagoniste de Distopia, vit dans une société apparemment idéale, dans laquelle la personnalité de l’individu est annulée. Elle interroge la vie qu’elle a menée, et qu’elle continue à mener, pour laquelle on la juge et la maltraite dans tous les sens du mot.

C'est une lecture contemporaine et sociale d'un phénomène qui malheureusement existe vraiment dans la vie. Nous lui avons donné pour cadre un univers onirique entre rêve et réalitéPatricia GuerreroDanseuse et chorégraphe

Le festival Flamenco 2020 se poursuit à Nîmes jusqu'au dimanche 19 janvier. Il se refermera avec la dernière création d'Israel Galvan El amor brujo à partir de l'oeuvre de Manuel de Falla.