"Les Souliers rouges", conte musical de Marc Lavoine, est porté sur scène aux Folies Bergère

"Les Souliers rouges" est le nom d'un nouveau ballet présenté jusqu'en avril 2020 aux Folies Bergère. Ecrit par Marc Lavoine en 2016, ce conte musical est désormais interprété par trois jeunes chanteurs révélés dans les émissions The Voice, la Nouvelle Star et sur Instagram. 

\"Les souliers rouges\"
"Les souliers rouges" (France 3 Paris Ile-de-France)

Histoire d'amour et de gloire, Les Souliers rouges est un conte pour enfants écrit en 1845 par Hans Christian Andersen. Marc Lavoine et le compositeur Fabrice Aboulker, à qui l'on doit notamment Les Yeux revolver, en ont fait en 2016 un conte musical, une histoire chantée en compagnie de Coeur de Pirate et Arthur H. Trois ans et demi et un disque d'or plus tard, le conte est devenu ballet.

Les trois stars de la chanson ont laissé place à trois jeunes interprètes talentueux. Loryn Nounay, repérée sur Instagram, incarne Isabelle la belle étoile qui s'empare des souliers rouges. Guilhem Valayé, révélé dans la saison 4 de The Voice, interprète le chrorégraphe et Benjamin Siksou, finaliste de la Nouvelle Star en 2008, est l'homme qui met Isabelle à l'épreuve. 

Doux et satinés mais terriblement dangereux, les souliers rouges tant convoités sont dans cette histoire deux chaussons maléfiques. La danseuse qui les portera connaîtra la renommée mais devra renoncer à l'amour. Comme dans Cendrillon, les ballerines choisissent leur étoile : la ravissante Isabelle rêve de gloire. Le ballet est un succès jusqu'à ce que l'héroïne tombe amoureuse. Un amour qui entrainera sa perte.

Ce texte nous parle parce que c'est la vie, avec nos choix et nos renoncements et quand on commence à renoncer aux rêves que nous avons et aux valeurs et aux principes qui sont le travail et la vérité, ça pose un problème.Marc Lavoine

Conçue comme une comédie ballet, l'histoire est uniquement racontée par les chansons et les chorégraphies. Les danseurs classiques y ont toute leur place et font corps avec les trois chanteurs. "Les danseurs ne sont pas en toile de fond, témoigne Guilhem Valayé. Ils interprètent avec nous, ils nous sifflent des idées même pendant le spectacle." Peu habitué à la danse, Marc Lavoine ne cache pas lui aussi son admiration : "On rentre en danse comme on rentre dans les ordres d'une certaine façon. Ca me fascine, avoue-t-il, parce que c'est un art qui m'échappe totalement."

Le ballet Les Souliers rouges est joué jusqu'au 19 avril 2020, aux Folies Bergère.