Le groupe normand "Les Pierrots" parmi les dix troupes du grand concours de la meilleure danse folklorique

Le grand concours des régions revient sur France 3 avec le meilleur des danses folkloriques françaises. Dix des meilleures troupes amateur de métropole et d’Outre-mer vont s'affronter dans une compétition inédite vendredi 18 mars 2022. Parmi elles, "Les Pierrots de la vallée" originaire de l'Eure. 

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le groupe des Pierrots de la Vallée au Grand concours des Régions (©Benoît Linder - FTV)

Le 18 mars 2022, France 3 diffuse le grand concours des groupes folkloriques, dix groupes seront en lice dont les Pierrots de la Vallée, le dernier groupe folklorique de l'Eure. Un groupe fier de porter haut les couleurs de la Normandie jusque dans l'authenticité des coiffes. 

FTR

La danse folklorique normande d'aujourd'hui

La Normandie, représentée par la troupe les Pierrots de la Vallée, proposera deux pièces de son répertoire : La danse du frétillant et Le branle de village. Un choix réfléchi en amont pour représenter la Normandie d'aujourd'hui. "On a mis de côté les danses ''gnangnan', on veut faire un spectacle où les jeunes s'éclatent", assure Viviane Zabiolle, la fondatrice des Pierrots de la Vallée.

Créé il y a 40 ans, le groupe fait évoluer sa pratique au gré des années et intègre tous les amateurs de musiques et danses normandes. À l'accordéon, Yannick Potel est un peu le dernier musicien à faire résonner les mélodies de la région. "J'aimerais bien avoir plein de danseurs et danseuses et faire une deuxième groupe des Pierrots à Evreux, on aimerait bien que ça essaime un peu et qu'on ne soit pas le dernier groupe à éteindre la lumière", assure-t-il. 

Musique, danse et costumes d'époque

Si le folklore passe par la musique et les danses, c'est aussi par les costumes qu'il s'exprime pleinement. Chez les Pierrots, c'est justement cette petite coiffe de dentelle qui a inspiré le nom de la troupe. Le bonnet rond également appelé 'pierrot' apparaît à la fin du XVIIIe siècle, début du XIXe siècle. Il est porté par les jeunes filles à l’occasion de leur mariage richement orné de dentelle. Viviane Zabiolle s'attache aussi à chiner ces coiffes de cérémonie. "Elles sont souvent abîmées ou jaunies, donc je les remets en état et on leur redonne une deuxième vie", raconte la passionnée. Au sein du groupe la transmission est une valeur essentielle. Les danseuses apprennent les pas mais aussi la dentelle au fuseau, un art pour réaliser les cols et les châles des costumes. 

Le "Pierrot", coiffe typique normande portée par les jeunes mariées  à la fin du XVIIIe siècle, début du XIXe siècle. (France 3 Normandie)

Un grand concours sur France 3

Venues de Bretagne, d’Occitanie, du Grand-Est, de Nouvelle-Aquitaine, de Bourgogne-Franche-Comté, de Normandie, d’Auvergne-Rhône-Alpes mais aussi de Tahiti et de la Martinique, le concours des régions rassemblent dix troupes. Composés de danseurs de 6 et 82 ans, les groupes vont s’affronter sur la scène du Royal Palace à Kirrwiller, en Alsace pour tenter de soulever le trophée de "la meilleure danse folklorique de France"

Chorégraphie, technique, précision, costumes traditionnels, rien ne sera laissé au hasard. Après le premier passage, le jury va délibérer pour désigner sept finalistes.
Puis, à l’issue d’un deuxième passage, Vincent Niclo, Caroline Margeridon, Laurent Luyat et Mareva Galanter annonceront la troupe victorieuse.

Le grand concours des régions, animé par Cyril Féraud à 21h10 sur France 3

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Danse

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.