La 20e Biennale de la danse du Val-de-Marne veut abolir les frontières

La 20e édition de la Biennale de la danse du Val-de-Marne débute ce jeudi 21 mars. Au programme de nombreux spectacles donnés dans 27 lieux du département jusqu'au 19 avril. Une biennale qui s'attache à dépasser les frontières géographiques et mentales.

\"Mind the Gap\" une des créations de la Biennale de la danse du Val-de-Marne
"Mind the Gap" une des créations de la Biennale de la danse du Val-de-Marne (France 3 / Culturebox)
64 repésentations, 5 créations dont 2 premières en France, 42 compagnies invitées : pour ses 20 ans, la Biennale de la danse du Val-de-Marne est riche en événements. Elle va rayonner à partir du Centre de développement chorégraphique national de la Briqueterie sur tout le département.

"La danse a ouvert les frontières, elle est très inventive, très imaginative. Il y a un travail sur le corps formidable. On peut vraiment se laisser surprendre par les spectacles.

Daniel Favier
Directeur biennale de danse du Val-de-Marne

Dépasser les frontières et la question identitaire

Parmi les spectacles à l'affiche : "Hadra Solo" qui réunit deux frères, Younès et Yacine, dans un solo qui mélange la musique des transes ancestrales du Maghreb et la techno contemporaine. "Hadra Solo" sera présenté vendredi 22 mars au Musée national de l'immigration, à Paris, intégré au festival.

La danse doit permettre de dépasser non seulement les frontières mais aussi la question identitaire, la question des crampes mentales identitaires

Alexandre Roccoli
Chorégraphe "Hadra solo"

Reportage France 3 Paris Île-de-France F. Hovasse / M. Tafnil / N. Gallet

Le thème de l'entraide

Dans un autre lieu, la chorégraphe Satchie Noro répète en extérieur "Mind the Gap", une création sur le thème de l'entraide basée sur l'équilibre. Le long d'un mur en bois, des danseurs montent un escalier dont les marches se dérobent sous leurs pieds. 
 

"La construction mobile va pencher en avant, nous faire perdre pied. Nous on essaye de se soutenir, de se rattraper, de s'entraider"

Satchie Noro
Chorégraphe "Mind the gap"


La biennale du Val-de-Marne rayonne sur le département mais aussi au-delà. Pour ses 40 ans elle investit aussi le parc du domaine de Saint-Cloud.