L'Opéra National du Rhin fait danser "Alice" sur la musique de Philip Glass

Publié Mis à jour
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture

La nouvelle création de l'ONR présente une réinterpretation musicale et chorégraphique du roman de Lewis Carroll. À voir à Mulhouse et à Strasbourg jusqu'au 23 février 2022. 

Alice aux pays des merveilles, l'oeuvre de Lewis Carroll fait l'objet d'une réinterprétation par le ballet de l'Opéra National du Rhin. Une création mondiale sur une musique inédite du compositeur américain Philip Glass qui se joue à Mulhouse puis à Strasbourg jusqu'au 23 février 2022.

Le maître de la musique répétitive

Il était une fois Alice. Bien des années après l'aventure du monde des merveilles. Une version qui ne ressemble à aucune autre et qui projette le spectateur dans un univers tout à la fois punk, étrange et merveilleux. ll était une fois un son qui ravive les souvenirs d'Alice. Une partition unique composée par Philip Glass, le maître de la musique répétitive. Le tout chorégraphié par Amir Hosseinpour et Jonathan Lunn, deux amis du compositeur américain. "Il nous a dit  j'aimerais vous l'offrir à vous, très rapidement, alors on a écouté et 'Alice' est immédiatement apparue", racontent les deux chorégraphes.

À la baguette de cette musique des profondeurs, Karen Kamensek.  LA cheffe américaine spécialiste de Glass qui fait surgir un dialogue intime entre musique et chorégraphie. "Ce sont ces éléments répétitifs qui rendent la musique de Philip Glass très facile à danser, et c'est son objectif: donner une pulsation à sa musique, c'est sa signature. Avec le temps il est devenu plus romantique, peut-être plus intimiste que dans ses œuvres monumentales d'opéras. Cette pièce, c'est presque de la musique de chambre avec une alternance d'études pour piano et de parties puissantes de l'orchestre", relate-t-elle. 

"Alice" avec les danseurs du Ballet du Rhin  (France 3 Alsace)

L'univers féerique de Lewis Carroll

Sur le plateau, tout l'univers fantasmagorique imaginé par Lewis Carroll est réuni. Le chapelier fou, le lapin blanc, les vers à soie opiomanes, la reine de coeur tyrannique et Lewis Carroll en personne face à une classe de mathématique dans une chorégraphie aussi structurée qu'une partition de Philip Glass.

Le Ballet de l'Opéra National du Rhin présente à la Filature de Mulhouse la création mondiale du ballet "Alice" sur une nouvelle partition de Philip Glass. (PHOTOPQR/L'ALSACE/MAXPPP)
Affranchis de la narration de l’histoire originelle, les danseurs du Ballet de l’OnR incarnent une nouvelle galerie de créatures et de personnages contemporains. ll en résulte un récit très libre où la mémoire d'Alice réveille un vieux rêve pas toujours rassurant et son vécu des plus équivoques avec l'écrivain. C'est tout à la fois puissant et délicat. 

"Alice" par le ballet de l'Opéra National du Rhin

- à la Filature de Mulhouse jusqu'au 13 février 2022 

  à l'Opéra de Strasbourg du 18 au 23 février 



Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.