Juliette Baud, nouvelle prodige de danse classique, fait briller l'Alsace

À seulement 13 ans, Juliette Baud, originaire d'Haguenau vient d'être couronnée "Prodige" de l'année dans la catégorie danse classique dans l'émission de France 2. Cette jeune Alsacienne en formation dans un ballet toulousain rêve de devenir danseuse étoile comme Marie-Claude Pietragalla.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Juliette Baud, 13 ans a remporté Prodiges dans la catégorie danse classique (France 3)

Juliette a commencé la danse classique à 8 ans. Une activité extra-scolaire qui s'est progressivement transformée en passion. La jeune fille a remporté la finale de l'émission Prodiges sur France 2. Sur scène, accompagnée d'un ballet et d'un orchestre, elle a dansé sur la marche de Casse-Noisette de Tchaikovski. Sa grâce et son aisance ont conquis le jury. Une victoire pour la jeune fille, en formation dans une école de danse semi-profesionnelle à Toulouse, qui a pour ambition de gravir les sommets.

"Mon plus grand rêve, c'est de devenir danseuse étoile, mais je sais que c'est très compliqué"

Juliette Baud

Gagnante du concours "Prodiges" sur France 2

Juliette Baud, danseuse couronnée prodige de l'année

La prestation de Juliette en demi-finale sur Somewhere in my memory de John Williams a permis à la jeune Haguenauvienne d'être sélectionnée pour la finale aux côtés de deux autres candidats, plus âgés, avant de bluffer une nouvelle fois le jury. La jeune prodige souhaite intégrer vers 16 ans une grande école de danse en Europe ou ailleurs dans le monde pour espérer ensuite entrer dans un corps de ballet. Elle rêve de devenir danseuse étoile comme Marie-Claude Pietragalla. 

Parmi les membres du jury figurait en effet "La Pietra" qui fête ses 40 ans de scène cette année avec "La femme qui danse". Un spectacle malheureusement interrompu par la crise sanitaire.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Danse

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.