"J'aime toujours autant danser et partager avec le public" : Philippe Decouflé revient en "Solo" à Orléans

Le chorégraphe reprend sa pièce d'anthologie à la Scène Nationale d'Orléans jusqu'au 21 novembre 2019.

Solo, chorégraphie de Philippe Decouflé 
Solo, chorégraphie de Philippe Decouflé  (Cie DCA)

Philippe Decouflé ne se lasse pas de faire voyager son Solo. Créé en 2003, ce spectacle écrit à la première personne convoque sans cesse mille images. A l'occasion de sa représentation sur la scène nationale d'Orléans (les 19, 20 et 21 novembre), le chorégraphe a fait un petit détour par le plateau du journal de France 3 Centre. 

"J'ai toujours beaucoup de plaisir à retourner sur scène, ça fait du bien de danser et de partager soi-même avec le public les émotions", dit-il.

Un solo jamais seul

S'il est seul en scène durant une heure, Philippe Decouflé ne chorégraphie pas son égo. Derrière des apparences autobiographiques, s'articule tout un petit monde : l'univers merveilleux du créateur au grand coeur. "J'ai voulu transmettre ma joie de vivre ! Avec les effets vidéo je me dédouble, c'est un seul en scène avec des clones". En plus de ces démultiplications de lui-même, Philippe Decouflé est accompagné de toute son équipe artistique et technique. "On travaille à six au service d'une forme spectaculaire qui s'adresse à tout le monde".  

DCA / Youtube

Poésie et arts visuels

Solo réunit toutes les formes chorégraphiques. La magie de la danse combinée aux effets optiques invite le spectateur dans une savante danse des doigts. Filmées en gros plan sur une table, ces deux mains baladeuses donnent un spectacle quasi hypnotique toujours émouvant.

"Le doute m’habite", explique le chorégraphe en ouverture du Solo. Pour faire fi des ses incertitudes, le chorégraphe prend appui sur la beauté du monde "J'essaie d'emmener le public sur plusieurs chemins de l'ordre du poétique, du géométrique, du musical", explique-t-il.

Les Jeux Olympiques 2024 : on en parle ? 

La notoriété de Philippe Decouflé et de sa compagnie DCA a connu un envol international en 1992, lors de la cérémonie d'ouverture et de fermeture des Jeux Olympiques à Albertville. Un spectacle fabuleux dont on lui parle encore 27 ans après. 

En 2024, c'est Paris qui accueillera l'événement sportif mondial : pourrait-on voir Philippe Decouflé en grand manitou des festivités ? "Pour l'instant je n'ai pas encore parlé avec les organisateurs donc je ne sais pas trop... Mais oui évidemment cet événement est fabuleux même si ça a beaucoup changé, c'est devenu une très grosse machine", confie-t-il. 

Solo de Philippe Decouflé et la Compagnie DCA sur la Scène Nationale d'Orléans

du 19 au 21 novembre 2019 à 20h30

Tarif de 5 à 26 €