Des représentations exceptionnelles pour les programmateurs : à Martigues, le théâtre des Salins prépare les prochaines saisons

En attendant la réouverture des lieux culturels, on travaille sur la programmation des prochaines saisons. Le théâtre des Salins, à Martigues, a présenté plusieurs spectacles à des professionnels. 

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une représentation organisée pour les programmateurs de spectacles sur au théâtre des Salins, Martigues (FRANCE 3)

Un théâtre ouvert, du public dans une salle... Non, vous ne rêvez pas ! Pendant la crise, le travail continue malgré tout. Gilles Bouckaert, le directeur du théâtre des Salins - Scène Nationale de Martigues, dans les Bouches-du-Rhône, a organisé une journée de représentations exceptionnelles à destination des programmateurs. Car tous espèrent que la culture reprendra vie prochainement. 

"Ce qui est important, c'est que l'on puisse garder espoir de rouvrir et de garder le contact avec les compagnies" explique Anne Renault, programmatrice pour plusieurs salles autour de Martigues et invitée à découvrir les créations proposées par le théâtre des Salins. "Il faut aussi être en soutien aux artistes qui parfois perdent un peu espoir ". Des artistes heureux, malgré tout, d'être sur scène, même si le public de professionnels n'est pas tout à fait identique au grand public.

Une chorégraphie prémonitoire ?

Malgré les mauvaises nouvelles, chacun sait que la reprise aura lieu un jour ou l'autre. Alors autant profiter de la période pour préparer au mieux les prochaines saisons. Ces représentations exceptionnelles permettent de redonner espoir. "Tout le monde se dit qu'un jour ça va reprendre, que la vie normale va reprendre, peut-être différemment" explique, philosophe, Gilles Bouckaert le directeur des lieux. 

Parmi les spectacles proposés ce jour-là, il y en a un qui interpelle particulièrement. Dividus, du chorégraphe Nacim Battou. Dividus signifie "isolé" en latin. L'artiste a imaginé un monde dans lequel le spectacle vivant n'existe plus. Une chorégraphie en avance sur notre triste actualité car le chorégraphe l'a imaginée en 2019, avant la crise sanitaire. "La réalité a rattrapé la fiction" se désole l'artiste. "Je ne m'en réjouis pas beaucoup ! Je n'imaginais pas connaître ça de mon vivant". Mais au moins, dans notre réalité, le spectacle vivant n'a pas encore disparu, il est seulement en pause pour une durée indéterminée.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.