Annie Cordy : un rayon de soleil dans le coeur des fans

L’interprète de « Tata Yoyo » est décédée vendredi 4 septembre, chez elle à Vallauris (Alpes-Maritimes).

France 2

Née en Belgique, Annie Cordy a fait ses premières scènes à Namur (Belgique). L’émotion des habitants est palpable. "Il y a une partie de chaque Belge qui est un peu partie aujourd’hui", s’attriste un homme. "Même dans 20 ans, on parlera toujours d’Annie Cordy", témoigne un autre. A Vallauris (Alpes-Maritimes) où elle vivait, son naturel et sa joie de vivre touchaient tout le monde. "Elle venait au magasin, elle faisait les courses, elle était naturelle comme toujours. Très sympathique", dit le gérant d’un magasin. 

Le monde du spectacle en deuil

"Je perds plus qu’une amie. C’était ma soeur, ma petite soeur, c’était ma grande copine, c’est 50 années de souvenirs, de rires", a confié Line Renaud. Frédéric Francois se souvient de "quelqu’un de formidable", qui "répandait la bonne humeur sur son passage". Les Français, eux aussi, conservent un souvenir attendri. "On entendait souvent ses chansons sans forcément les connaître, et ça fait un petit pincement au coeur quand même", dit une passante. 

Le JT
Les autres sujets du JT
La chanteuse belge Annie Cordy lors du Festival de Cannes (Alpes-Maritimes) le 16 mai 2015.
La chanteuse belge Annie Cordy lors du Festival de Cannes (Alpes-Maritimes) le 16 mai 2015. (VALERY HACHE / AFP)