Cet article date de plus d'un an.

A Strasbourg, le Ballet du Rhin remonte sur scène avec "Chaplin" et renoue avec le public

C'est le premier ballet à renouer avec le public dans l'hexagone depuis le début de l'épidémie de coronavirus. Les 29 danseurs joueront "Chaplin" devant 500 spectateurs. En coulisse comme dans la salle, le protocole sanitaire est très strict.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Les danseurs du Ballet du Rhin retrouvent la scène avec le spectacle "Chaplin" (France 3 Grand Est)

C'est avec une grande émotion que les danseurs du Ballet du Rhin retrouvent les planches et le public de l'opéra. Pour ces retrouvailles après de longs mois de confinement, les artistes renouent avec un classique du répertoire. Présenté jusqu'au 17 septembre 2020, le spectacle Chaplin, qui avait enchanté les spectateurs dès sa création en 2010, inaugure la saison 2020/2021. 

Retour du ballet du Rhin

Joie et courbatures 

Etirements, échauffements, répétitions, les 29 interprètes regagnent le plateau avec appréhension mais aussi beaucoup de joie. "Un peu stressé forcément parce qu'on a pas dansé depuis février, mais vraiment excité de retrouver la scène parce que c'est pour ça qu'on s'entraine", nous confie Rubén Julliard. Les danseurs du Ballet du Rhin ont repris les entrainements à la barre dès le 16 mai dans des conditions presque normales, en contact et sans l'obligation de porter un masque. Une reprise en douceur qui n'a pas empêché douleurs et courbatures. "Il faut dire que le corps est un peu rouillé, s'exercer à la maison, sur un tapis ou un bout de meuble ce n’était pas facile", raconte la danseuse Monica Barbotte. 

Très encadrés

Après des mois d'arrêt de la scène culturelle, c'est un grand espoir pour le milieu de la danse, le Ballet du Rhin est effet le premier en France à présenter un spectacle en public. Dans le contexte de l'épidémie de Covid-19, les sessions de répétitions sont très encadrées. "Ça tient sur un fil, si une personne est contaminée on doit arrêter les activités de la compagnie pendant trois à cinq jours et ensuite on reteste tout le monde et la personne infectée est mise en quatorzaine", explique Bruno Bouché, directeur artistique du ballet national du Rhin. Si dans les coulisses le protocole sanitaire est strict, dans la salle la rigueur est également de mise. 500 spectateurs masqués assisteront chaque soir au spectacle. 

Après Strasbourg, Chaplin partira ensuite à Mulhouse les 16 et 17 septembre puis ouvrira, en novembre, la saison de la Maison de la danse de Lyon.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Danse

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.