Le "Rocky Horror Show" et ses morts-vivants surgissent sur la scène du nouveau Lido

La production-anniversaire de la comédie musicale se joue à Paris en version originale jusqu’au 21 avril au Lido. Une première depuis sa création, à Londres, en 1973.
Article rédigé par franceinfo Culture avec AFP
France Télévisions - Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 2 min
La production-anniversaire du "Rocky Horror Show" lors du gala du cinquantenaire de la comédie musicale, le 25 mai 2023, à Londres. (DAVE HOGAN / HOGAN MEDIA LTD / SHUTT / SIPA)

Un vampire lubrique en porte-jarretelles, un manoir hanté, un couple de fiancés aux mains d'une horde de morts-vivants et des tubes rock endiablés : bienvenue au Rocky Horror Show, la comédie musicale culte et transgressive, à l'affiche du Lido de Paris. Partout où le film et la comédie musicale sont à l'affiche, les représentations sont marquées par la participation active et résolument potache des spectateurs parfois déguisés en vampires, et reprenant les chansons en chœur ou balançant les répliques avant les comédiens.

Créé par Richard O'Brien en 1973, ce spectacle musical déjanté et adulé par les amateurs des films d'épouvante, de séries B et de glam-rock sexy, a été porté à l'écran, deux ans plus tard, par Jim Sharman, avec Susan Sarandon dans le rôle de la fiancée. Le Rocky Horror Picture Show est toujours à l'affiche chaque vendredi et samedi au Studio Galande, petit cinéma parisien où l'ambiance est autant dans la salle qu'à l'écran.

Des fans inconditionnels

Phénomène de la culture queer, l'œuvre de O'Brien raconte l'histoire de Janet Weiss et Brad Majors, un jeune couple qui tombe en panne de voiture en pleine nuit devant un manoir peuplé de créatures étranges aux ordres du mystérieux Frank-N-Furter, autoproclamé "travesti de Transylvanie", sur le point de créer dans son laboratoire secret l'homme idéal prénommé Rocky.

En France, The Rocky Horror Show a été monté une première fois sur scène l'année de la sortie du film au Théâtre de la Porte Saint-Martin, dans une adaptation en français de Alain Boublil et Pierre Spivakoff. Joué dans trente pays avec plus de 30 millions de spectateurs revendiqués par la production, le spectacle est de retour à Paris pour la première fois en version originale sur la scène du Lido qui a abandonné plumes et strass pour accueillir désormais des spectacles musicaux.

"Le Rocky Horror Show est un ovni rock n' roll très curieux dans un hommage aux films d'horreur, le tout lié au mouvement de libération sexuelle des années 1970", résume à l'AFP Jean-Luc Choplin, directeur artistique du cabaret et ancien patron du Châtelet qui veut "ouvrir les portes et les fenêtres en attirant de nouveaux publics avec des comédies musicales cultes".

"Spectacle immersif "

Jusqu'au 27 avril, le Lido accueille en résidence la troupe britannique de Trafalgar Entertainment qui a remonté le Rocky Horror Show pour son jubilé en 2023, à Londres. En tout, quinze artistes, accompagnés d'un orchestre de cinq musiciens. Le spectacle est sous-titré en français. "Avec ce spectacle immersif, on invite le spectateur au cœur de l'extravagance, du glamour et de l'étrangeté", ajoute Jean-Luc Choplin. Le Rocky Horror Show a des allures de concert rock sous la forme d'une fête joyeuse et transgressive".

Pendant deux heures, l'histoire de Rocky et de son démoniaque créateur embarque les spectateurs dans un tourbillon kitsch aux décors acidulés. Aucun temps mort avec un zeste de fantaisie macabre, le tout rythmé par des chansons telles que Time Warp, Sweet Transvestite et Dammit Janet, parmi les hymnes de la culture pop et queer. En raison de tableaux sexuellement explicites, la production déconseille le spectacle aux moins de 14 ans.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.