"BiblioTEK" : à Vaulx-en-Velin, première représentation du Cirque du Grand Lyon, compagnie créée par le chorégraphe Haspop

Après avoir fait carrière aux États-Unis où il a travaillé pour le Cirque du Soleil, le danseur et chorégraphe Haspop est rentré dans son département d'origine, le Rhône, pendant le confinement. Il en a profité pour fonder sa compagnie : le Cirque du Grand Lyon. 

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Extrait du spectacle "BiblioTEK" du Cirque du Grand Lyon à Vaulx-en-Velin.  (France 3 Rhône-Alpes)

"Ça ne se voit pas, mais je suis en plein stress". Dernières répétitions la veille de la première, pour le danseur et chorégraphe Hassan El Hajjami, alias Haspop. L’artiste originaire de Bon, près de Lyon, a inauguré à Vaulx-en-Velin (Rhône) le premier spectacle de sa nouvelle compagnie, le Cirque du Grand Lyon. "C’est notre première mondiale, comme on dit. C’est la première fois qu’on le joue devant un public. On n’a pas le droit à l’erreur", estime Haspop. Célèbre aux Etats-Unis où il a fait carrière, le danseur a collaboré avec le Cirque du Soleil mais aussi avec des stars comme David Guetta. Il s’est notamment fait connaître dans l’équipe de danse hip-hop Pockemon Crew et lors de sa participation aux télé-crochets La France à un incroyable talent et son pendant américain America’s Got Talent.

"BiblioTEK", spectacle du Cirque du Grand Lyon

Il y a un an, le danseur est revenu dans l'agglomération lyonnaise lors du confinement. Il décide alors de profiter de cette pause pour créer sa propre compagnie et son spectacle BiblioTEK. Un projet qui n’aurait jamais été possible sans le confinement. "J’étais pris à Las Vegas, à Los Angeles et en tournée. À chaque fois, on me commande un spectacle et il faut que je sois sur place. Voilà, c’est mon métier, j’écris des spectacles, pour le Cirque du Soleil ou d’autres."

BiblioTEK, un voyage dans le monde des livres

"Et le confinement est arrivé. Je suis rentré à Lyon pour voir ma famille. Je m’ennuyais un petit peu donc je me suis dit : 'je vais monter ma compagnie, c’est le bon moment, sinon je ne le ferai jamais !'" Son équipe s’est construite avec des artistes internationaux présents dans la région et dont les projets étaient à l’arrêt à cause de la pandémie. La compagnie a ensuite bénéficié de trois semaines de résidence à la Maison du peuple de Pierre-Bénite.

BiblioTEK raconte le voyage d’un étudiant dans le monde des livres. "Après avoir déchiffré une partition de musique dans un livre d’une vieille bibliothèque londonienne, il sera confronté à de multiples aventures …", présente le site de Vaulx-en-Velin. Une histoire inspirée par l'enfance du danseur. "Quand j’étais petit, j’habitais à Bron et j’adorais aller à la bibliothèque", raconte Haspop. "Je me demandais : 'est-ce que c’est le livre qui va me choisir ? Ou est-ce que c’est moi qui vais choisir le livre ? Est-ce que ce livre va changer le cours de mon histoire ?' Ce sont ces choses que je voulais expliquer à travers mon spectacle".

 À la recherche d’un programmateur et d’un diffuseur

Au lendemain de cette grande première, Haspop est sur un petit nuage. "Le public nous a portés jusqu’à la fin. Il y avait beaucoup d’émotion", raconte l’artiste à franceinfo Culture. "On avait beaucoup de pression car c’était en plein air, ce ne sont pas les mêmes conditions qu'en salle, notamment pour les lumières. Au début du spectacle, il faisait encore jour, donc on a joué la première partie du spectacle sans lumière et la deuxième avec", explique-t-il.

Pour la suite, Haspop espère pouvoir emmener le Cirque du Grand Lyon sur les scènes du monde entier. BiblioTEK est programmé pour une quinzaine de dates dans différentes salles de la région, en novembre et décembre. Mais la compagnie cherche encore un programmateur et un diffuseur pour partir en tournée. Une présentation ouverte au public avec des extraits du spectacle est organisée le 26 juin à 18h à la Maison du peuple de Pierre-Bénite.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cirque

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.