"Asterism", 35 heures de spectacle en continu pour ouvrir le festival Musica de Strasbourg

Un spectacle qui se déroule de façon ininterrompue de la tombée du jour au petit matin, c'est le pari du créateur d'Asterism, une œuvre hors-norme qui a ouvert vendredi 17 septembre le festival Musica à Strasbourg. 

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Asterism d'Alexander Schubert au Festival Musica. (Y. Ledig /  France Télévisions)

Présenté au théâtre du Maillon en ouverture du 39e Festival Musica (Festival international des musiques d'aujourd'hui) qui se tient à Strasbourg jusqu'au 10 octobre 2021, Asterism s'apparente à un marathon de 35 heures et 34 minutes. Mais ici, pas besoin d'un entraînement particulier. Par contre, les deux choses que doit amener avec lui le spectateur, c'est un gros thermos de café extra-fort et... une belle ouverture d'esprit !

Composé par l'Allemand Alexander Schubert, Asterism est un projet à la croisée des pratiques musicales et scéniques d’aujourd’hui. Il propose au public de parcourir l'œuvre, au sens propre, à son rythme durant le week-end d’ouverture du festival, soit du vendredi 17 septembre à 19h37, heure à laquelle le soleil se couche, jusqu'à 7h11 le dimanche 19 septembre, horaire de son lever.

Festival Musica

Ça a quelque chose du concert, de l'installation d'art contemporain mais c'est aussi une performance et presque une expérience scientifique.

Stéphane Roth

Directeur du festival Musica

Simulation de la nature

De quoi parle Asterism ? D'une façon générale, de l'enjeu environnemental qui s'impose à nos sociétés, un thème récurrent dans la quarantaine d'œuvres présentées cette année au Festival.

"Asterism est comme une simulation de la nature et de la réalité, explique le compositeur Alexander Schubert. Dans notre boîte noire, on a créé un modèle du monde et dans ce monde, on essaie de comprendre, d'explorer quels sont les principaux ressorts de la spiritualité, de la nature et des émotions humaines."

Une forêt, des bruitages, des musiciens et quinze danseurs qui vont devoir tenir sur la durée, composer avec le public et improviser. "On va voir si on arrive à tenir le défi jusqu'à arriver à la performance, confie la percussionniste Olivia Martin. On ne peut pas savoir comment ça va se passer parce qu'on n'a pas trente-cinq heures pour faire un filage général !"

Un compositeur au bon endroit

En mêlant musique expérimentale, décors réels et virtuels, musique et danse, Asterism colle parfaitement à l'esprit du Festival MusicaCréé en 1982, il cherche à réconcilier le grand public avec la musique contemporaine et expérimentale, souvent jugée élitiste et inaccessible. Avec son côté pluridisciplinaire et l'immersion libre du public dans son déroulement, Asterism offre un bel exemple d'ouverture. Mais même pour un festival habitué à présenter des spectacles avant-gardistes et novateurs, l'œuvre reste hors-norme en termes de durée.

Né à Brême en 1979, Alexander Schubert a étudié l’informatique et les sciences cognitives puis la composition multimédia. À la fois compositeur et chercheur, il aime combiner des genres musicaux différents (hardcore, free jazz, techno) aux concepts classiques contemporains mais aussi intégrer d'autres disciplines artistiques à ses créations.

Les spectateurs doivent passer par un "sas de conditionnement" avant de pénétrer dans l'univers d'Asterism d'Alexander Schubert au Festival Musica. (Y. Ledig /  France Télévisions)

Si Asterism occupe à lui seul plus de trente-cinq heures du festival Musica, le programme de cette 39e édition propose aussi près d'une quarantaine de spectacles qui se tiendront jusqu'au 10 octobre, répartis sur une vingtaine de lieux de Strasbourg à Mulhouse en passant par Guebwiller.

"Asterism" au Festival Musica, à partir du vendredi 17 septembre 2021 au Maillon, Théâtre de Strasbourg, accessible en continu du vendredi 17 à 19h37 (coucher du soleil) au dimanche 19 septembre à 7h11 (lever du soleil).

Le public pénètre dans l’installation sur réservation d’un créneau horaire. Il est possible de renouveler l’expérience à différents moments, de jour comme de nuit, sur présentation du billet initial et en fonction des places disponibles.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Spectacles

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.