Cet article date de plus de sept ans.

Après le ring, la scène pour l'ancien boxeur Fabrice Bénichou

Toutes les semaines, l’ancien boxeur Fabrice Bénichou raconte l'histoire de sa vie sur les planches d’un théâtre parisien.

Article rédigé par franceinfo, Guillaume Battin
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
L'ancien boxeur Fabrice Bénichou monte sur scène toutes les semaines à Paris. (Théâtre Montmartre-Galabru)

L'ancien boxeur Fabrice Bénichou est devenu comédien. Tous les vendredis et samedis soirs depuis la rentrée, il monte sur scène à Paris, au théâtre Montmartre-Galabru pour un one-man show rythmé comme un combat de boxe. 

"La boxe est un sport dangereux"

Fabrice Bénichou n’a pas perdu son jeu de jambe. Sur la petite scène carrée du théâtre Montmartre-Galabru, dans son spectacle "La boxe est un sport dangereux", l’ancien boxeur mime les crochets, les uppercuts et les blocages. Généreux à l'époque sur le ring, il l’est encore aujourd’hui sur scène, en racontant sa vie depuis sa tendre enfance. D'abord sa naissance comme grand prématuré à Madrid, puis son enlèvement au Mexique à l’âge de 5 ans, alors que ses parents l’envoient acheter des cigarettes, et ses numéros de yoga en Bulgarie entouré par sa mère danseuse et son père champion du monde de fakirisme, sans oublier la rocambolesque traversée de la frontière turque avec de faux passeports. Une vie faite d’aventures, et de rencontres [Frank Sinatra, Mickey Rourke, ou encore Jackie Kennedy].

La mémoire qui flanche

Son one-man show commence par deux minutes de vidéo. On y retrouve Fabrice Bénichou, au sommet de sa gloire au début des années 90. A cette époque, il est à la fois champion d’Europe et champion du monde en poids coqs et poids plumes. L’image a un peu vieilli. On reconnaît notamment la voix de Charles Biétry qui commente les exploits du boxeur.

Fabrice Bénichou, ancien champion d'Europe et champion du monde de boxe poids coqs et poids plume.
 (Capture d'écran)

Et puis Fabrice Bénichou déroule le fil de sa vie, face au public. Il s’arrête régulièrement dans le coin de la scène, comme il le faisait avant sur le ring. Il boit une gorgée d’eau, et jette un coup d’œil à ses antisèches, vaguement cachées par un écran qui diffuse les images de ses combats. Apparemment, les coups qu’il a pris sur la tête, pendant ses 14 ans de boxe professionnelle lui ont fait du mal. La mémoire flanche souvent. Son metteur en scène, Eric Reynaud-Fourton est là, assis au premier rang, le texte sur les genoux, comme un coach prêt à remettre son champion sur le droit chemin. 

La scène comme thérapie

Sur scène, Fabrice Bénichou montre aussi ses fêlures. Il raconte comment il a laissé l’argent lui filer entre les doigts. Il évoque aussi les femmes de sa vie qui vont le quitter, les unes après les autres. La cocaïne et les bouteilles de Jack Daniel's deviennent alors ses plus fidèles amies. Sa lente descente aux enfers le mènera à plusieurs tentatives de suicide.

A 50 ans, Fabrice Bénichou entame aujourd'hui une nouvelle carrière. Deux fois par semaine, il se nourrit de l’amour du public qui "redonne un sens à sa vie", comme il dit. Le reste du temps, il est chauffeur de maître pour des touristes étrangers qui réclament "le petit boxeur français".

Son one-man show est programmé à Paris jusqu’à la fin de l’année, mais son metteur en scène, Eric Reynaud-Fourton envisage déjà une tournée en province. Un projet de film est également en négociation.

"La boxe est un sport dangereux", le one-man show de Fabrice Bénichou est programmé tous les vendredis et samedis à 19h30 au Théâtre Montmartre-Galabru (4 rue de l’Armée d’Orient, Paris 18ème).

L'affiche du spectacle de l'ex-boxeur Fabrice Bénichou. (Florent Seror)

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.