À Troyes, Valentine Losseau et Raphaël Navarro revisitent la magie nouvelle à base d'hologrammes

La magie nouvelle s’invite en résidence au Théâtre de la Madeleine à Troyes avec un spectacle basé sur l’utilisation d’hologrammes et d’effets visuels.   

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 2 min.
La Veilleuse - Cie 14:20 (Compagnie 14:20)

Réunir sur scène la comédienne Lou Doillon, les chanteuses de Birds On Fire, le chorégraphe Philippe Découflé ou encore le magicien Éric Antoine, mais sans qu’aucun d’eux ne soit présents en chair et en os, c’est la “performance” réalisée par Valentine Losseau et Raphaël Navarro.

Ces deux artistes, initiateurs du mouvement de la magie nouvelle, ont imaginé un spectacle original qui mêle illusionnisme, danse et chant. Pour préparer cette création, baptisée La Veilleuse – Cabaret holographique, les artistes sont en résidence au Théâtre de la Madeleine à Troyes où le spectacle sera proposé les 12 et 14 juin prochains.  

FTR

Rendre l'absence "visuelle"

Le titre de ce spectacle fait référence à “la servante”, cette petite lampe posée sur un pied qui reste allumée sur scène après la sortie des comédiens. En anglais, elle est nommée Ghost Lamp, en référence aux fantômes qui hantent le théâtre quand tout le monde est parti. Pendant les longs mois de confinement liés à la pandémie, de nombreuses scènes sont restées dans le noir, sans public, sans artiste mais la servante, elle, est toujours restée allumée.

Une pandémie qui a fait réfléchir Valentine Losseau et Raphaël Navarro. "On a vécu très fort cette absence de connexion avec le public, explique Valentine Losseau. On s’est demandé si c’était possible de ressentir le sentiment de la présence des artistes en dépit de leur absence. D’où l’intérêt pour l’hologramme."

La troupe virtuelle de La Veilleuse au grand complet. (Compagnie 14:20)

Sentiment magique

Ce sont donc des fantômes artistiques qui peuplent ce spectacle, ils apparaissent et disparaissent, chantent et dansent, les corps se dédoublent, entrent en lévitation... Il y a de la magie certes, des nouvelles technologies, mais aussi beaucoup d’humour et de rêve. 

On souhaite placer le sentiment magique au centre des enjeux artistiques

Valentine Losseau

Metteuse en scène

"Ce sentiment magique, poursuit l'artiste, c’est un mélange d’émerveillement et d’étrangeté quand on est face à une réalité qui bascule." 

La cheffe d'orchestre Laurence Equilbey (au milieu) aux prises avec des chanteurs d'opéra facétieux !  (Compagnie 14:20)

Renouveler l'art de l'illusion

Valentine Losseau et Raphaël Navarro n’en sont pas à leur coup d’essai. Fondateurs avec Clément Debailleul de la Compagnie 14:20, tous sont fascinés par le monde de la magie. Issus pour certains du monde du cirque, ils ont créé ce mouvement de la Magie nouvelle en 2000, une magie pluridisciplinaire où se mêle cirque, théâtre, danse, marionnettes, musique et littérature et où les effets se font parfois sans magiciens, avec des jeux d’ombres et de lumières. 

Leur démarche a séduit le monde du théâtre. Le Centquatre à Paris (19e) et son directeur, José-Manuel Gonçalvès, a été l'un des premiers à ouvrir ses portes à la compagnie. On citera aussi ce "Faust" mis en scène par Valentine et Raphaël à la Comédie-Française en 2018.

La magie nouvelle est devenue une discipline à part entière. Depuis plus de dix ans, un cursus lui est consacré au Centre national des arts du cirque à Châlons-en-Champagne où Valentine Losseau et Raphaël Navarro interviennent régulièrement, l'un en tant que directeur d'une compagnie et l'autre comme anthropologue.

En effet, Valentine Losseau est magicienne, autrice, metteuse en scène mais aussi anthropologue (elle est diplômée de l’École des hautes études en sciences sociales). Depuis 2009, elle mène une double activité, artistique et scientifique. Pour cette spécialiste de l’Inde et des cultures mayas, magie rime avec recherche appliquée et sociologie

La Veilleuse – Cabaret holographique, Théâtre de la Madeleine, rue Jules Lebocey, 10000 Troyes. 12 juin à 15h, le 14 juin à 20h. Durée : 35 minutes. Tarif unique : 8€

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Spectacles

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.