10 ans après, l’œuvre de Maurice Béjart magnifiée

La compagnie de Maurice Béjart est de retour à Paris avec le ballet "La Flûte enchantée" de Mozart. L’occasion de revenir sur l’œuvre grandiose du chorégraphe.

Voir la vidéo
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

L’âme de Maurice Béjart est toujours présente. Sa compagnie est de retour à Paris pour quelques jours. Elle reprend "La Flûte enchantée" de Mozart. Un opéra grandiose que le chorégraphe avait monté dans les années 1980. Depuis, il n’a pas pris une ride.
Dans cet opéra "philosophique et féérique", tous les thèmes chers au compositeur y sont présents. "C’est un ballet superbe, comme très souvent quand Maurice Béjart s’attaque à une œuvre comme cela. C’est une œuvre qui tient dans le temps et j’ai les danseurs pour faire tous ces rôles assez complexes", décrit Gil Roman, directeur artistique Béjart Ballet Lausanne.

Des œuvres dans la postérité

Un ballet que Maurice Béjart a monté en 1981, qui a suivi d’autres grands succès à l’image du "Boléro" de Ravel, ou des danses tribales du "Sacre du printemps", d’Igor Stravinsky, et encore l’hommage à Freddie Mercury. Disparu il y a 10 ans, ses danseurs perpétuent une tradition de perfection et d’audace. Les spectateurs semblent en tout cas ravis d’assister à un tel "mythe".

Le JT
Les autres sujets du JT
\"La Flûte enchantée\" de Maurice Béjart, jusqu\'au 11 février 2018 au Palais des congrès de Paris.
"La Flûte enchantée" de Maurice Béjart, jusqu'au 11 février 2018 au Palais des congrès de Paris. (GREGORY BATARDON)