"Pavés", une web-série sur YouTube qui démasque les émotions

"Pavés" est une web-série en neuf épisodes diffusée sur YouTube et créée par deux jeunes amis, Paul-Antoine Veillon et Nairod. Chaque court épisode est un cri du coeur. 

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 3 min.
Affiche de la websérie "Pavés". (ECUME&ACIDE)

"J’ai un truc en moi. Une sorte de réflexe mental malsain". Habillé d’un t-shirt blanc sale et de grandes bottes en caoutchouc, le comédien Philippe Languille assis au milieu des vignes, fixe la caméra. Il parle de ses pulsions, de ses regrets, de ses peurs. Plus ses propos sont forts et pressants, plus la caméra se rapproche, plus la musique de fond devient envahissante. Ce premier épisode de la websérie Pavés, diffusé sur Youtube, se nomme "Le pire". Un titre qui annonce la couleur de cette série tournée pendant l'entre-deux-confinements .

De jeunes créateurs

Pavés est une courte série, créée par deux jeunes hommes passionnés de cinéma : Paul-Antoine Veillon et Nairod. "On a écrit et corrigé les textes ensemble" raconte Nairod. Les deux amis n'en sont pas à leur coup d’essai puisqu’ils ont déjà collaboré sur plusieurs autres courts-métrages, dont Parallèles qui a reçu le prix du meilleur film, du meilleur réalisateur et du meilleur acteur au 48 Hour Film Project Nantes en 2019.

Composée de 9 épisodes de 3-4 minutes, la web-série met en scène un personnage, seul, face caméra, qui partage un moment d’intimité. Au sein d’une cuisine, dans une voiture garée sur un parking ou même dans un cinéma, les protagonistes parlent à coeur ouvert. "Le titre de la série fait référence au 'pavé de texte' qu’on peut s’envoyer par sms. Ce sont des discours forts avec des émotions intenses, qu’on voit d’habitude au cinéma, alors qu’elles existent pourtant dans notre quotidien", explique Nairod.

Alors qu’ils se trouvaient aux Pays-Bas pour le festival Filmapalooza 2020  dans lequel l’un de leur court-métrage était nominé, Nairod a soumis l’idée de cette série à son compère. "J'ai tout de suite adoré le projet. Il y a eu ensuite plusieurs mois d’écriture et de réécriture avant que tout commence", explique Paul-Antoine. "Le tournage s’est fait en août. On voulait vraiment tout prévoir en amont avant de se lancer". Avec la participation de comédiens professionnels, les tournages ont tous été réalisés en Bretagne. "P-A (Paul-Antoine)a géré toute la partie direction d’acteur, les répétitions. De mon coté j’étais plus sur l’image et la musique" poursuit Nairod.

Un pavé dans la mare

Si Pavés est inspiré de textos, c’est avant tout un cri du coeur. Vouloir rendre fier ses parents, annoncer son homosexualité, oser dire à un ami qu’on ne supporte plus son comportement… La web-série revient sur des sentiments connus et partagés. En ces temps où tout le monde se cache derrière un masque chirurgical, elle se lance le défi de démasquer les émotions. "Le sujet de la série a du sens en ce moment. La distanciation sociale fait qu’on parle plus par sms puisqu’on ne peut pas se voir en vrai" détaille Nairod.

La mise en scène est sobre mais les décors très travaillés : dans l’épisode 3 intitulé "Là", une mère de famille est attablée au bout d’une longue table en bois, seule dans la cuisine. Autour d’elle, de la vaisselle en train de sécher, une boite à gâteau à moitié refermée, un pichet dans lequel il reste un fond de vin rouge. Pas besoin d'entendre la voix de la comédienne, les éléments qui l’entourent rendent visibles le chaos de son esprit. "On voulait vraiment que certains épisodes soient ancrés dans des décors extrêmement réalistes, raconte Paul-Antoine Veillon, Mais c’était vraiment compliqué à trouver, on était à la fin de l’entre-deux-confinements".

Décors de l'épisode 6, 3 et 7 de la websérie "Pavés.  (ECUME&ACIDE)

Une organisation perturbée

Si certains éléments pouvaient le laisser croire - comme le deuxième épisode qui se nomme "virus" - le coronavirus était pourtant loin de l'esprit des créateurs dans l’écriture de la série. Ils ne s’en ont pas inspiré, mais il a impacté leur travail :  "On a été confronté à la pandémie pendant le tournage principalement. Il fallait garder les masques avant et après les prises. Toutes les répétitions ont du se faire en visio" explique Paul-Antoine, qui s’est occupé de la direction d’acteur.

Tournage de l'épisode 2, "Virus", avec Mélanie Charvy et Paul-Antoine Veillon, de la web-série "Pavés".  (ECUME&ACIDE)
Ce n’est pas non plus l'état actuel du secteur de la culture qui fera baisser les bras des deux jeunes amis, plein de projets en tête : "C’est notre première collaboration à l’écriture. Nous verrons bien ce que nous en ferrons. Nous garderons le concept de Pavés. C’est notre identité à présent", conclut Nairod. 

Pavés, de Paul-Antoine Veillon et Nairod, disponible sur YouTube

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.