:l'éco, France info

VIDEO. Nathanaël Karmitz : "Netflix agit comme un prédateur"

Invité de Jean-Paul Chapel dans ":l'éco", Nathanaël Karmitz, producteur, exploitant de cinéma et directeur général de MK2, est venu parler de l'avenir du cinéma face à la concurrence de Netflix. 

franceinfo

Vous êtes producteur, distributeur et exploitant de cinéma. Vous dites que la plate-forme Netflix est un prédateur du cinéma...

"Oui il se comporte comme un GAFA qui essaye de gagner un maximum de clients et qui essaye d'éliminer un maximum de choses autour de lui. Il s'est d'abord attaqué à la télévision, il a plutôt réussi sur les jeunes. Du coup son concurrent aujourd'hui c'est Youtube, les jeux vidéos et le cinéma. En voulant s'imposer dans le monde du cinéma pour gagner des abonnés mais en excluant toute autre forme de diffusion, il agit effectivement comme un prédateur" explique Nathanaël Karmitz. 

La question AFP : Netflix bouleverse-t-il votre travail de producteur et d'exploitant de cinéma ? 

"Pas vraiment car le cinéma vit des bouleversements tous les vingt ans. On est passé du noir et blanc à la couleur, du muet au parlant, la télévision, la VHS etc. Netflix n'est que l'avatar mondialisé de l'apparition de canal+ il y a vingt ans. Au contraire c'est très bien d'avoir des gens qui s'interressent au cinéma. Concrètement c'est une autre forme de concurrence mais cela ne change pas vraiment les choses" répond Nathanaël Karmitz

L'interview s'est achevée sur "Cosi veloce" de Jonathan Richman