Le producteur tunisien Tarak Ben Ammar s'empare des Studios de Paris de Luc Besson

Tarak Ben Ammar devient l'actionnaire unique de ces neuf studios situés aux portes de Paris, imaginés par le réalisateur de "Nikita" et ouverts en 2012.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le producteur tunisien Tarak Ben Ammar (2004). (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

Le producteur de cinéma et homme d'affaires tunisien Tarak Ben Ammar est devenu fin février l'unique actionnaire des studios de tournage Studios de Paris, qu'il avait cofondés avec le cinéaste français Luc Besson, a-t-on appris dimanche auprès d'EuropaCorp.

"EuropaCorp, et les associés Frontline et Euromedia, cèdent leurs parts dans Studios de Paris à Eagle Pictures France, société contrôlée par Tarak Ben Ammar, associé historique des Studios de Paris", a annoncé le groupe EuropaCorp dans un communiqué daté du 22 février.

Le tournage de la série Netflix "Emily in Paris"

 Tarak Ben Ammar devient donc l'actionnaire unique de ces neuf studios situés aux portes de Paris, imaginés par le réalisateur du Grand bleu et ouverts en 2012. "La valeur d'entreprise retenue pour la transaction est de 33" millions d'euros", précise-t-il.

Jusqu'ici, EuropaCorp (groupe fondé par Luc Besson), sa holding Frontline, Euromedia et Bleufontaine (société du groupe de Tarak Ben Ammar) se partageaient l'actionnariat des studios. Actionnaire minoritaire, Tarak Ben Ammar en assurait la direction générale.

Imaginés par Luc Besson, ces studios avaient été pensés pour rivaliser avec les grosses structures européennes telles que les studios Pinewood, près de Londres au Royaume-Uni, ou ceux de Babelsberg dans la banlieue de Berlin. Selon le magazine américain spécialisé Variety, plusieurs séries à succès projettent de venir y tourner, dont la prochaine saison de la série Netflix Emily in Paris.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Séries

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.