"Industry" sur OCS : une série qui nous plonge dans le monde impitoyable de la finance

La nouvelle production HBO, diffusée en France sur OCS, suit de jeunes diplômés en compétition dans une banque d’investissement londonienne. Une série de bonne facture mais qui manque parfois de rythme.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Myha’la Herrold, Marisa Abela, David Josson Fray et Harry Lawtey, Nabhaan Rizwan, dans Industry.  (HBO)

La City, cet univers impitoyable… Industry, la nouvelle série HBO, coproduite par la BBC, propose une plongée en huit épisodes dans le monde ultra-compétitif de la finance. Elle prend le point de vue de jeunes diplômés luttant pour se faire leur place dans une grande banque d’investissement à Londres. 

Car dans l’entreprise, les grads fraîchement embauchés sont sur la sellette : dans six mois, seuls quelques-uns obtiendront des postes permanents. Dans les quatre épisodes mis à disposition pour la presse, nous suivons cinq de ces jeunes traders, "carburant tout à la fois à l’ambition, aux histoires sans lendemain et aux drogues", présente OCS, qui diffuse la série en France à partir du 10 novembre. 

Il y a d’abord Harper, new-yorkaise, qui tente de préserver le secret sur son diplôme frauduleux, puis Yasmin, riche mais jugée incompétente, qui cherche à prouver qu’elle peut réussir par elle-même. Gus, passé par Eton et Oxford, se voit déjà Premier ministre tandis que Robert cache derrière un masque d’assurance une profonde insécurité liée à ses origines ouvrières.

Lena Dunham pilote le premier épisode

Pas de star en tête d’affiche mais des jeunes acteurs talentueux : Myha’la Herrold, Marisa Abela, David Josson Fray et Harry Lawtey. La série dresse un portrait survolté du monde de la finance, comme avait pu le faire Le Loup de Wall Street, mais ambitionne également d'analyser les problématiques de genre, d'origines et de classes sociales dans le monde du travail.

Myha’la Herrold et Nabhaan Rizwan dans Industry.  (HBO)

Le projet est porté par Konrad Kay et Mickey Down, anciens banquiers, qui signent tous deux leur première production. Toujours du côté des producteurs, on notera la présence de Lena Dunham, la créatrice de la géniale série Girls. Elle est aussi la réalisatrice de l’épisode pilote d’Industry. Mais ici, vous l'aurez compris, pas de réunions comiques entre copines comme dans Girls. On retrouve tout de même dans Industry le regard sensible de Lena Dunham sur la jeunesse, avec des personnages complexes, qui naviguent entre espoirs et fragilités.

Ambiance toxique

Également coproductrice, Jane Tranter (The Night Of, Succession) expliquait avoir imaginé la série il y a quelques années après avoir appris la mort d'un stagiaire travaillant pour une banque américaine à Londres. "Cela donne à penser à ce qui se passe en coulisses et à quoi cela peut ressembler", avait expliqué Jane Tranter au Festival du film de Londres.

Myha’la Herrold et Marisa Abela dans Industry sur OCS. (HBO)

En dépit de la compétition, des amitiés se nouent et l’entraide émerge. Industry montre l’humanité qui perce par moments dans un environnement totalement écrasant : bureaux impersonnels, murs vitrés et chiffres qui défilent sur les ordinateurs. Dans cette entreprise où règne une ambiance toxique, professionnel et personnel s'entremêlent jusqu'à brouiller les relations et favoriser les dérapages. Ce que la bande-son montre habilement, alternant le bruit incessant des conversations et des téléphones qui sonnent dans l’open space bondé et une musique techno qui permet des transitions entre les scènes de bureaux et celles de fête, dans un pub ou en boîte de nuit.

Malgré un propos intéressant et de belles performances des jeunes acteurs, le point faible de la série est son manque de rythme. Les intrigues financières se succèdent et se mêlent aux déboires personnels sans réussir à vraiment captiver le spectateur. Industry n’en reste pas moins une série de bonne facture, comme HBO sait en faire.

La fiche

Genre : Drame
Par : Konrad Kay, Mickey Down
Acteurs : Myha'la Herrold, Marisa Abela, David Jonsson Fray
Pays : Grande-Bretagne / Etats-Unis
Durée : 8 x 60min
Sortie : 10 novembre 2020
Chaîne : OCS

Synopsis : Un groupe de jeunes loups de la finance souhaite se faire une place sur la scène internationale. Au milieu d'une culture d'entreprise qui met en exergue l'égo, le sexe et les addictions, que sont-ils prêts à faire pour réussir ?

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.