Festival de Luchon : les séries télé françaises cartonnent

Dernière ligne droite pour la 21e édition du Festival des créations télévisuelles de Luchon qui se referme ce dimanche 10 février. Ce soir, les meilleures séries françaises seront récompensées. 16 oeuvres sont en compétition réparties dans trois catégories.

Catherine Jacob dans \"La malédiction du volcan\", un téléfilm de Marwen Abdallah projeté au Festival de Luchon 
Catherine Jacob dans "La malédiction du volcan", un téléfilm de Marwen Abdallah projeté au Festival de Luchon  (Capture d'image France 3/Culturebox)
Depuis mercredi, la 21e édition du Festival des créations télévisuelles de Luchon, en Haute-Garonne, bat son plein. Après la remise des prix des documentaires jeudi dernier, c’est au tour des séries télé françaises de se distinguer. Le palmarès sera connu ce samedi 9 février lors de la cérémonie de clôture du festival, en présence d’une invitée d’honneur de marque,  Muriel Robin.

Reportage : S. Pointaire / J. Duntze / J. Touleron

Les séries françaises crèvent le petit écran 

C’est une remise des prix attendue avec impatience par les professionnels de la télé. 16 oeuvres made in France sont en lice dans les catégories fiction, web et formats innovants au Festival de Luchon. La série télé française longtemps dénigrée est aujourd’hui devenue un véritable enjeu économique. Ces fictions, comme "Alex Hugo" avec Samuel Le Bihan ou encore "Section de recherche" avec Xavier Deluc,  battent des records d’audience. Un succès qui se vérifie à Luchon. Pour assister aux projections, mieux vaut se lever tôt et s’armer de patience car les séances sont prises d’assaut. D’ailleurs des personnalités du cinéma, comme Catherine Jacob, n’hésitent plus à investir le petit écran.

Avant ça sentait le gaz de faire de la télé. Maintenant, même les stars planétaires, comme Julia Roberts, font des séries.Catherine Jacob, comédienne


Un engouement des acteurs de cinéma qui fait de l’ombre aux acteurs de télé. C’est notamment ce que regrette Bruno Solo. 

Quand les gens qui font beaucoup de cinéma commencent à réquisitionner toutes les fictions, nous, acteurs de télé, on a un peu de mal à faire valoir nos droits.Bruno Solo, comédien


Si les comédiens du 7e art se tournent désormais vers la production audiovisuelle, c’est que la qualité est au rendez-vous.

Depuis quelques années, la fiction a repris son rôle d’explorateur avec des sujets audacieux qui plaisent aux téléspectateurs.Pascal Demolon, comédien


Et preuve d’une montée en gamme des séries françaises, elles sont de plus en plus nombreuses à s’exporter.