Rénovation de la maison natale de Jean de La Fontaine : un premier objectif de 100 000 euros atteint

Une collecte avait été lancée pour restaurer la demeure du célèbre poète et fabuliste, qui fête ses 400 ans ce jeudi 8 juillet, située à Château-Thierry (Aisne).

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Maison natale de Jean de La Fontaine, depuis tranformée en musée, située à Chateau-Thierry (Aisne). (RIEGER BERTRAND / HEMIS.FR / HEMIS.FR)

Un premier objectif dans la collecte de dons en vue de rénover la maison natale de Jean de la Fontaine, qui fête ce jeudi ses 400 ans, a été atteint grâce au Groupe Dassault, a annoncé la Fondation du patrimoine.

Un pallier de 100 000 atteint

Cette collecte a été lancée pour restaurer la demeure du célèbre poète et fabuliste à Château-Thierry (Aisne). Le montant global du chantier est de 4,45 millions d'euros. La Fondation du patrimoine visait 100.000 euros de dons dans un premier temps, une somme immédiatement dépassée grâce à l'apport de l'avionneur Groupe Dassault.

L'entreprise "a souhaité soutenir ce projet en apportant un mécénat de 281.000 euros qui s'inscrit dans le cadre de la récente convention de partenariat signée entre la Fondation du patrimoine et le Groupe Dassault, pour la restauration de monuments français", a indiqué la Fondation du patrimoine mercredi soir.

Restauration intérieure du musée

Jean de La Fontaine est né en juillet 1621 dans cet hôtel particulier datant du XVIe siècle. Il y a composé une grande partie de ses fables. Transformée en musée depuis 1876, rénovée à l'extérieur en 2013, la maison nécessite aujourd'hui une vaste restauration intérieure qui entraînera la fermeture du musée de mai 2022 à juin 2024.

L'appel aux dons reste ouvert. Grâce à cette restauration, le musée espère tripler une fréquentation qui était d'ordinaire de 12.000 visiteurs par an.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Culture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.