Cet article date de plus de huit ans.

Plus de 200 000 personnes privées d'internet le 9 juillet ?

Pour contrer les effets du virus DNS Changer, le FBI avait mis en place des serveurs temporaires. Lundi 9 juillet, ils seront définitivement déconnectés et pourraient couper 275 000 personnes du web.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
En France, plus de 10 000 ordinateurs seraient encore infectés par le virus DNS Changer. (ANDREA COMA / REUTERS)

Aurez-vous encore accès à internet lundi 9 juillet ? C'est la date qu'a choisi le FBI américain pour couper les serveurs DNS (Domain Name System) temporaires qu'il avait mis en place pour éviter que des centaines de milliers d'internautes touchés par un virus, le DNS Changer, ne soient privés d'internet.

Mais cette solution de remplacement touche à sa fin, alors que 10 000 ordinateurs seraient encore infectés par ce virus en France et pourraient ainsi se retrouver coupés du web.

• Qu'est-ce que le DNS Changer ?

Le DNS Changer est un virus informatique qui a déjà touché plusieurs centaines de milliers d'ordinateurs dans le monde, comme l'explique le site canadien CBC News (article en anglais). Agissant sur les paramètres internet d'un ordinateur, il modifie légèrement l'adresse du serveur DNS, indispensable pour aller sur le web. Le serveurs DNS, devenu frauduleux, redirige alors les internautes vers des sites dits "malveillants" et affichant de la publicité.

• Pourquoi certains ordinateurs pourraient être privés d'internet ?

Lorsqu'il a découvert le virus, le FBI a décidé de prendre le contrôle de ces serveurs pirates et de les remplacer par des serveurs à durée limitée, pour empêcher les victimes de se voir privées d'internet. Cette opération, baptisée "Ghost Click", devait initialement prendre fin avec l'arrêt de ces serveurs alternatifs le 7 mars 2012. Mais un tribunal américain a décidé d'en prolonger l'usage jusqu'au 9 juillet. L'enquête menée dans le même temps a permis d'arrêter six Estoniens à l'origine du virus, qui contrôlaient les serveurs pirates et percevaient des commissions sur la publicité.

Lundi 9 juillet, donc, le FBI déconnectera définitivement ces serveurs temporaires. De fait, les utilisateurs n'ayant pas encore nettoyé leur ordinateur du virus DNS Changer ne pourront plus se connecter au net. Ils seraient encore 275 000 dans le monde, dont 10 000 en France, selon le site Numerama.

• Comment savoir si votre machine est infectée ?

Les autorités canadiennes ont mis en place un site permettant de le vérifier. Il suffit d'accepter les modalités pour être redirigé vers une page qui vous indique immédiatement si l'ordinateur depuis lequel vous êtes connecté est infecté.

Si vous avez installé un antivirus sur votre ordinateur et qu'il est à jour, il a dû s'occuper du nettoyage et vous devriez être tranquille. Si vous êtes infecté, le site Videotron vous propose plusieurs programmes à télécharger pour vous en débarrasser. Et de procéder avant toute chose à une sauvegarde de vos fichiers.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.