Plantu au secours de Charlie Hebdo

Après l'attaque contre le journal satirique Charlie Hebdo, qui a fait douze morts parmi lesquels les dessinateurs Charb, Cabu, Wolinski, Tignous, Honoré, les messages de soutien et les dessins ont afflué du monde entier. Les dessinateurs de la planète ont rendu hommage à leurs confrères, avec un mot d'ordre : la résistance des crayons. Plantu, lui aussi, veut à tout prix sauver le soldat Charlie.

(Un dessin de Plantu est déposé au pied de la statut de la République à Paris au lendemain de l'attaque terroriste contre Charlie Hebdo © Maxppp)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

 Dès qu'il a appris la nouvelle, Plantu, dessinateur au Monde, a tweeté son hommage :

 

"Il faut avoir deux coups d'avance maintenant quand on fait un dessin"

Bien sûr, la peur est là et le risque bien réel. "Il faut avoir deux coups d'avance maintenant quand on fait un dessin. Depuis le choc des fatwas lancées contre les dessinateurs danois, l'incendie de Charlie Hebdo en 2011 et  la tragédie qu'on connaît, on sait qu'aujourd'hui nos dessins ne sont pas vus que par nos lecteurs ".

"Bien sûr qu'il ne faut pas baisser les crayons"

Pas question pour autant de lâcher la plume. "Bien sûr qu'il ne faut pas baisser les crayons, il faut continuer, il faut avoir tout ce que vous avez dans le ventre : votre opinion, mon opinion, l'opinion des dessinateurs ".

 

L'assassinat des dessinateurs emblématiques de Charlie Hebdo a suscité une émotion et une mobilisation internationales, pour rendre hommage à ceux qui sont tombés sous les balles des terroristes, mais aussi pour que Charlie ne meure pas. Alors comme d'autres dessinateurs, Plantu a voulu prêter son talent au journal.

"Ce que j'ai fait, c'est un dessin où Charlie Hebdo tend la main à ses amis de Siné Mensuel. Je trouve que c'est formidable de faire qu'à chaque fois nos dessins soient à la fois impertinents et réunificateurs ".

Pour rappel, Siné, dessinateur lui aussi a collaboré pendant des années à Charlie Hebdo, avant d'en être évincé en 2008, accusé d'antisémitisme. Une affaire qui n'a pas empêché Siné de rendre lui aussi hommage au journal dans sa publication, Siné Mensuel. Lui aussi dessinera pour le prochain numéro de Charlie Hebdo.

Trouver des investisseurs sur le long terme

Ce numéro devrait être imprimé à un million d'exemplaires, c'est 20 fois plus que d'habitude. Tout un symbole, qui permettra également à l'hebdomadaire de subsister pendant quelques mois. Mais Plantu pense déjà à l'après. Il donne de son temps et de son carnet d'adresses pour trouver des investisseurs sur le long terme.

 

"Je travaille en ce moment avec quelqu'un qui va leur donner de l'argent, parce que dans les quinze jours qui viennent, bien entendu Charlie Hebdo va être publié et acheté, mais ce que nous voulons préparer, c'est dans 6 mois, 1 an, 2 ans. Cette personne qui va leur donner de l'argent me connaît bien, connaît bien le monde de la création et il me dit : 'vous me dites de quoi ils ont besoin et je leur donnerai '".

 

Motus et bouche cousue sur le nom du bienfaiteur. Plantu veut garder le secret, pour ne pas faire échouer ce projet. Il permettrait d'assurer l'avenir de Charlie Hebdo, ce magazine satirique pour lequel Charb, Cabu, Tignous, Wolinski, Honoré, ont donné leur vie. Plantu les appelait tous "ses amis"".