Cet article date de plus d'un an.

Vidéo De charpentier à star d'Hollywood… La vie d'Harrison Ford

Publié
Durée de la vidéo : 9 min.
En tant qu'acteur, il a sauvé une galaxie lointaine, très lointaine... Dans la vraie vie, il se bat pour sauver la planète. Voici l'histoire de Harrison Ford.
BRUT
Article rédigé par

En tant qu'acteur, il a sauvé une galaxie lointaine, très lointaine... Dans la vraie vie, il se bat pour sauver la planète. Voici l'histoire de Harrison Ford.

C'est après avoir quitté l'université qu'Harrison Ford signe un contrat d'acteur pour 150 dollars par semaine avec le studio Columbia. Toutefois, le succès n'est pas au rendez-vous : il décide donc de devenir charpentier. Il apprend alors les techniques du métier grâce à des livres et décroche de nombreux contrats auprès de stars d'Hollywood. Quatre ans plus tard, il revient au cinéma dans "American Graffiti", le premier succès de sa carrière.

Le début de la consécration

Mais c'est surtout l'année de ses 35 ans où tout va changer pour Harrison : c'est à lui qu'est confié le rôle de Han Solo, par George Lucas, dans le premier épisode de la saga "Star Wars", alors qu'il installe une porte en bois à l'entrée du bureau de Francis Ford Coppola. Puis, en 1981, à la suite du désistement de Tom Selleck, il décroche un nouveau rôle qui deviendra lui aussi mythique : le professeur d'archéologie Indiana Jones dans "Les aventuriers de l'arche perdue".  

Engagé pour la planète

Durant un tournage au Belize, il prend conscience de la menace qui pèse sur la forêt tropicale et sa biodiversité. En 1991, il devient ambassadeur de l'ONG Conservation International qui œuvre pour la préservation de la biodiversité. Il fait notamment don de plus de 150 hectares de sa propriété dans le Wyoming pour créer une réserve.

La nature n'a pas besoin des gens, les gens ont besoin de la nature. L'humanité ne peut pas survivre sur cette planète si nous continuons d'agir comme nous le faisons.

Harrison Ford

2020

Dans les années 1990, il prend des cours de pilotage. Un brevet qui lui permet d'intégrer l'équipe de pilotes de la Riverkeeper qui survolent l'Hudson pour surveiller la pollution du fleuve. 

Plus récemment, en septembre 2018, lors d'un sommet sur le climat, il lance un cri de colère avant de critiquer vivement, en février 2019, l'inaction des grands dirigeants face à la crise climatique.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.