Neverland, le ranch de Michael Jackson, est à vendre pour 100 millions de dollars

Le vaste ranch du "roi de la pop", qui abritait un incroyable parc d'attractions, a été mis en vente pour 100 millions de dollars.

Le Le vaste ranch de Michael Jackson en Californie, Neverland, le 29 mai 2009.
Le Le vaste ranch de Michael Jackson en Californie, Neverland, le 29 mai 2009. (GABRIEL BOUYS / AFP)

Le vaste ranch du "roi de la pop" Michael Jackson en Californie, Neverland, qui abritait un incroyable parc d'attractions, a été mis en vente pour 100 millions de dollars, ont indiqué vendredi 29 mai plusieurs agents immobiliers. Mais le montant réclamé est "optimiste", a estimé un expert, étant donné les accusations d'agressions sexuelles sur des enfants y ayant séjourné qui ont visé le chanteur, décédé en 2009.

Michael Jackson avait construit cet immense ranch près de Santa Barbara (ouest des Etats-Unis), et en avait fait un parc d'attractions comprenant un mini-zoo, des jeux et des jardins. La propriété comprend 22 bâtiments, dont une maison principale de six chambres, un cinéma et un théâtre, décrit le Wall street journal, précisant que tous les animaux du zoo ont été déplacés, à l'exception d'un lama.

Aucune visite organisée

La propriété, rebaptisée ranch de Sycamore Valley, a été rénovée par une société d'investissements. Plusieurs agences immobilières ont été chargées de trouver un acheteur. Une annonce publiée sur un site internet présente des photos de la bâtisse à l'architecture d'inspiration normande, avec piscines et fontaines, des ponts et un parterre de plantes décoratives écrivant "Neverland" au-dessus d'une horloge de fleurs.

"Il y a évidemment beaucoup d'affection pour lui et pour son talent", a commenté Randall Bell, un spécialisé dans l'évaluation de propriétés au profil atypique, auprès du Los Angeles Times. "Mais c'est difficile de passer outre le fait que Neverland est étroitement lié à l'agression d'enfants. Je pense que 100 millions de dollars, c'est très optimiste", a-t-il poursuivi.

Selon le journal californien, la société d'investissements Colony Capital avait racheté la propriété pour 22,5 millions de dollars en 2008. Le Wall Street Journal a précisé qu'aucune visite du ranch ne sera organisée, afin d'éviter une ruée de fans du "roi de la pop".