Cet article date de plus de huit ans.

Hollande examine des suites judiciaires après un article de "Closer" lui prêtant une liaison

Le magazine publie un dossier de sept pages avec des photos montrant un homme présenté comme le chef de l'Etat se rendre à scooter au domicile de l'actrice.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Julie Gayet lors du festival de Cannes le 25 mai 2013 et François Hollande le 5 décembre 2013 à l'Elysée.  (VALERY HACHE / AFP)

La rumeur d'une liaison secrète du président de la République fait les choux gras de la presse people. Le magazine Closer fait état, vendredi 10 janvier, d'une relation entre François Hollande et l'actrice Julie Gayet, dans un dossier de sept pages accompagné de photos. S'exprimant en son nom propre et non pas en tant que président de la République, François Hollande, joint par l'AFP, "déplore profondément les atteintes au respect de la vie privée auquel il a droit comme tout citoyen" en ajoutant qu'il "examine les suites, y compris judiciaires, à apporter à cette parution" de Closer.

Selon le magazine, François Hollande rendrait visite très régulièrement à la comédienne. Les photos publiées dateraient des 30 et 31 décembre. "Autour du jour de l'An, le chef de l'Etat, casque sur la tête, rejoint à scooter la comédienne dans son pied-à-terre où le président a pris l'habitude de passer la nuit", écrit Closer.

La sécurité du président en question ?

"Des photos étonnantes, poursuit l'hebdomadaire, qui pose la question de la sécurité du président. Le chef de l'Etat est accompagné d'un seul garde du corps qui protège le secret de ces rencontres avec la comédienne et apporte même les croissants !"

Julie Gayet, âgée de 41 ans, actuellement à l'affiche du film Ames de papier, avait porté plainte fin mars 2013 auprès du parquet de Paris pour identifier les auteurs d'une rumeur diffusée sur internet qui lui prêtait une liaison avec François Hollande. En 2012, l'actrice avait participé à un clip de campagne du candidat socialiste où elle le qualifiait d'homme "humble", "formidable" et "vraiment à l'écoute".


Sur Europe1.fr, la directrice de la rédaction de Closer, Laurence Pieau, parle d'un président "qui a un coup de cœur". "C'est un président normal, donc une personne normale. Il faut vraiment dédramatiser autour de ces images."

François Hollande attaqué sur Twitter

Sur Twitter, les réactions politiques ont immédiatement fusé, venant notamment de Christine Boutin, du Parti démocrate-chrétien, et de Florian Philippot, vice-président du Front national.

Jérôme Guedj, député PS de l'Essonne, préfère quant à lui passer rapidement à autre chose.

La conseillère politique de l'UMP Aurore Bergé anticipe déjà la prochaine conférence de presse du chef de l'Etat.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers People

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.