Temple de l’émail depuis 1957, la célèbre galerie Christel à Limoges ferme définitivement ce 31 décembre

C’est une page de l'histoire culturelle de Limoges qui se tourne. La galerie Christel fermera définitivement ses portes ce 31 décembre. Durant 63 ans, les amateurs d'émail venus du monde entier y ont découvert et acheté des œuvres uniques.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Temple des arts du feu, la célèbre galerie Christel de Limoges ouverte en 1957, ferme définitevement ses portes ce 31 décembre 2020. (Nassuf Djailani / France 3)

Ouverte en 1957 par Christian Christel et Roger Duban, c'était le temple de la création et du savoir-faire des émailleurs. Un lieu qui, grâce aux talents et à la collaboration fertile de ses deux créateurs, s’étaient vite imposé comme incontournable pour tous les amateurs d’émail, d’ici ou d’ailleurs. Déjà annoncée en 2015 par Pierre Christel, le fils de Christian Christel, lui-même émailleur réputé, la fermeture de la galerie n’avait finalement pas eu lieu. Cette fois, c’est la bonne, ce haut-lieu des arts du feu s’éteindra ce 31 décembre.

GALERIE CHRISTEL LIMOGES

Plus qu’une galerie

Pour les Limougeauds c’est une institution qui s’apprête à disparaître, un morceau de leur patrimoine qui a participé au rayonnement de leur ville dans le monde entier, mais qui avait également une très grande importance dans leur vie. Comme le rappelle Marie Christel, veuve de Pierre Christel décédé en début d'année, pendant très longtemps l’émail accompagnait tous les grands évènements de la vie, mariage, naissance, baptême, départ à la retraite. Et c’est ici que de nombreux Limougeauds venaient chercher le cadeau idéal.

Alors forcément, ces derniers jours de nombreux nostalgiques se pressaient une dernière fois pour admirer ou acheter les œuvres encore exposées. Une dernière visite que ne pourront pas faire les nombreux amateurs d’émaux américains, asiatiques ou encore britanniques qui défilaient à la galerie Christel, comme en pélerinage pour certains, notamment lors de la fameuse Biennale internationale de l'émail. Un évènement incontournable des arts du feu aujourd'hui disparu, que Marie Christel aimerait bien voir renaître de ses cendres. Des œuvres des Christel père et fils, sont exposées dans de nombreux musées et galeries à travers le monde. 

Pièce de Christian Christel. (Nassuf Djailani / France 3)

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.