Saint-Tropez : le village préféré des stars et une marque qui rapporte gros

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min.
Saint-Tropez : le village préféré des stars et une marque qui rapporte gros
France 2
Article rédigé par
C.Rougerie, G.Marque, J-C.Lambard - France 2
France Télévisions

Saint-Tropez est devenu une star à elle seule. Le village, unique et célèbre, est autant réputé pour ses ruelles authentiques que les célébrités qui foulent depuis des décennies ses pavés. 

Niché au bord de la Méditerranée, Saint-Tropez (Var), avec ses yachts de luxe et son clocher coloré, est l'un des plus célèbres ports du monde. C'est aussi le repaire des peintres et des célébrités, où se côtoient showbiz et boulistes. En 1892, Paul Signac accoste dans le village, prend la ville pour modèle, et ouvre la voie au pointillisme. Écrivains et vedettes succombent ensuite au charme provençal. Puis le film Et Dieu…créa la femme, en 1956, fait entrer la ville dans la légende. "C'est un ravissant petit village qui serait devenu surement ce qu'il est devenu avec ou sans moi", se défendait alors pourtant Brigitte Bardot. La star ne le quittera toutefois plus.

La magie de Saint-Tropez

Depuis Le gendarme de Saint-Tropez, tourné en 1964, Louis de Funès est lui aussi un indissociable de la ville. Depuis, les célébrités défilent toujours au milieu des habitants : Johnny Hallyday, Vanessa Paradis, Karl Lagerfeld ou encore… Eddie Barclay. L'ancien producteur avait ses habitudes sur la place des Lices. "Quand Eddie jouait, les allées étaient bondées de personnes qui le regardaient", confie Gilbert Fasola, l'ancien président de la Boule tropézienne, qui a souvent pointé à ses côtés. "Il se prenait pas la tête (…) C'était la magie de Saint-Tropez de l'époque", assure ce dernier.

Une magie qui a un prix : dans les années 90, les élus, conscients de la valeur de la ville, déposent la marque Saint-Tropez. "Il y a des royalties à payer évidemment, chaque année, à la mairie de Saint-Tropez en fonction du chiffre d'affaires. C'est 8% sur le montant hors-taxes", confie Philippe Vogelweid, artisan de bougies qui utilise l'appellation. Aujourd'hui, de nombreux objets arborent le nom de la commune.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.