Patrimoine : les maîtres horlogers font toujours rêver

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min.
Patrimoine : les maîtres horlogers font toujours rêver
France 2
Article rédigé par
F.Mavic, L.Houeix, JM.Lequertier, O.Darmostoupe, P.Brame, JC.Lambard, Andri Video - France 2
France Télévisions

L’horlogerie fait son entrée au patrimoine culturel de l’Unesco. Un hommage à un savoir-faire qui fait la fierté des artisans franco-suisses. 

Les montres de collection sont le symbole d’un savoir-faire hérité du XVIIème siècle, transmis par des horlogers installés en Suisse et en France. Chez les Humbert-Droz à Besançon (Doubs), le temps coule dans les veines de la famille depuis cinq générations. Jean, le grand-père, et Julien, le petit-fils, travaillent ensemble et mettent leur savoir-faire au service de grands noms de l’horlogerie franco-suisse. "Etape par étape, vous arrivez à monter un mouvement qui va prendre à un moment donné vie, c’est ça qui est magique", commente le plus jeune. Les qualités nécessaires ? "Une main sensible", estime le doyen. Julien, fort de l’expérience de son grand-père, fabrique désormais sa propre ligne de montres à son nom. 

Un monde riche en nuances 

L’horlogerie ne concerne pas seulement les montres. John-Mikaël Flaux fabrique des automates qui donnent l’heure. "Le savoir-faire horloger a ce pouvoir extraordinaire de pouvoir créer des automates incroyables et le tout sans électricité, toujours avec la poésie de la petite clé", explique l’artisan. Pour animer ses créations, des centaines d’heures de travail sont nécessaires. D’autres préfèrent les horloges monumentales. Philippe Lebru adore les confectionner, mais revisite aussi les vieilles horloges de grand-mères.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Patrimoine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.