Patrimoine : l'État au secours du château d'Haroué en Meurthe-et-Moselle

Publié
Patrimoine : l'Etat au secours du château d'Haroué en Meurthe-et-Moselle
FRANCE 2
Article rédigé par
E.Etienne, E.Roth, V.Lavigne, Drone : Ulloa Films - France 2
France Télévisions

Comment préserver notre patrimoine et éviter qu'il ne soit vendu à des investisseurs étrangers lorsque les propriétaires n'ont plus les moyens de l'entretenir ? Pour la première fois, une demeure privée va être gérée par l'Etat, en Meurthe-et-Moselle.

Vu du ciel, le château d'Haroué, en Meurthe-et-Moselle impressionne par sa géométrie parfaite, son jardin à la française et ses quatre tours, encadrant de centaines de fenêtres. S'il a tout d'un joyau français, il lui manque des visiteurs. La propriétaire y réside seule, comme tous ses ancêtres avant elle depuis 1720. "Il y a 365 fenêtres, 52 cheminées, 12 tourelles, quatre ponts et quatre tours, comme le calendrier", décrit la princesse Minnie de Beauvau-Craon. 

Reprendre la gestion du château privé

Depuis quelques années, l'édifice est difficile à entretenir pour la princesse. En 2016, elle avait même dû vendre une partie des collections du château. L'État a entendu son appel au secours, et lui a proposé une solution inédite : reprendre la gestion de ce château privé. Il aura fallu quatre ans de négociations pour parvenir à cet accord, dont les termes restent confidentiels. Dès cet été, le château devrait être accessible aux visiteurs.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Patrimoine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.